Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Il écrit à la Justice pour remercier l'institution d'avoir condamné l'assassin de son fils

mardi 1 décembre 2015 à 9:07 France Bleu Provence et France Bleu

Miloud Hamadi vient d'envoyer une lettre à la Justice. L'assassin de son fils, tué en août 2012 à Mazargues dans le 8e arrondissement de Marseille a été condamné. Il veut simplement dire merci.

Un homme remercie la justice d'avoir condamné l'assassin de son fils
Un homme remercie la justice d'avoir condamné l'assassin de son fils © Maxppp - Winfried Rothermel

Marseille, France

Miloud Hamadi veut dire "merci à tout le monde". Cet homme vient d'écrire une lettre ouverte à la Justice. Il remercie l'institution d'avoir condamné le meurtrier de son fils, Benamar tué l'été 2012 dans le 8è arrondissement de Marseille, alors qu'il sortait de prison. 

"Quand on vit un procès comme cela, c'est difficile, c'est long. Et au bout du compte, lorsque le jugement est rendu, que vous avez assisté à l'implication de chaque personne qui était là pour essayer de faire ressortir la vérité, après cela vous n'avez qu'une seule envie, c'est de dire merci à tout le monde", explique ce père. 

Une lettre ouverte adressée à la Justice, mais pas seulement

Par ce courrier, ce père de famille souhaite aussi lancer un appel aux jeunes des quartiers qui seraient tentés de ne pas respecter la loi : "je veux que tous les acteurs de la délinquance marseillaise prennent conscience de certaines choses, je voulais aussi m'adresser aux voyous : celui qui a tué mon fils a des états de service à faire pâlir des grands chefs de gang, mais même lui, n'est pas passé au travers des mailles du filet de la justice", tient à préciser Miloud Hamadi.