Faits divers – Justice

Il égorge son père à Tarascon et évoque confusément Daech

Par Thibault Maisonneuve et Jean-Pierre Burlet, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu vendredi 11 septembre 2015 à 12:35

La maison du 4 rue du prolétariat où a eu lieu le meurtre
La maison du 4 rue du prolétariat où a eu lieu le meurtre © Radio France - Jean Michel Le Ray

Un homme de 25 ans a tué son père ce vendredi matin à Tarascon (Bouches-du-Rhône) avant de se rendre à la police. La victime présentait une importante plaie à la gorge. Le meurtrier présumé a évoqué de façon confuse une appartenance à Daech qui n'a pas été confirmée par les enquêteurs.

Un homme de 25 ans a tué son père en l'égorgeant ce vendredi matin à Tarascon. Il s'est ensuite rendu à la police en évoquant l'organisation Daech dans des propos confus selon les enquêteurs joints par France Bleu Provence. 

Se présentant comme marocain, il n'était pas connu des services de police. "Il ne faisait l'objet d'aucune fiche et n'était pas suivi" précise cette source. Le maire Lucien Limousin s'est immédiatement rendu sur place dans la matinée.

La piste d'un acte commis par un déséquilibré

La piste d'un acte commis par un déséquilibré est privilégiée par la police judiciaire qui a été saisie de l'enquête.

 Cet homme venait d'arriver en France pour un contrat de saisonnier, hébergé "depuis une semaine" chez son père qui vivait seul.

"Il ne parlait pas le français et l'officier de police qui l'a entendu et qui parle arabe avait du mal à le comprendre. Il a évoqué Daech dans un arabe confus" et expliqué que son père n'était pas un bon marocain, selon les enquêteurs qui restent cela dit prudents.

Hamid , un des fils de la victime et frère de l'auteur présumé

Des voisins de la victime

Najim est le cousin de l'auteur présumé