Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il était très aimé", l'hommage à Maxime, 15 ans décédé après un accident de moto dans l'Eure

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Près de 500 personnes ont défilé ce samedi matin à Barc (Eure) pour rendre hommage à Maxime, un adolescent de 15 ans décédé après un accident de moto.

Quelque 500 personnes ont défilé dans les rues de Barc en hommage à Maxime avant de se rendre sur le lieu de l'accident où des fleurs ont été déposées.
Quelque 500 personnes ont défilé dans les rues de Barc en hommage à Maxime avant de se rendre sur le lieu de l'accident où des fleurs ont été déposées. © Radio France - Bradley de Souza

Une marche blanche était organisée ce samedi matin à Barc, près de Beaumont-le-Roger, pour rendre hommage à Maxime, un jeune garçon de 15 ans, décédé après un accident de moto. Elle a réuni près de 500 personnes qui ont défilé dans les rues de la commune avant de rejoindre le lieu de l'accident. "Joyeux, souriant, serviable, aimé", le village lui rend hommage.

"J'aurais aimé le connaître plus longtemps"

"On avait fait le Nouvel an ensemble, on discutait souvent de ce qu'il faisait. Je vantais ses qualités. Il était très courageux, très mature. J'ai des photos, des souvenirs, c'est toujours compliqué de se remémorer ça", explique Enzo. Le jeune garçon de 18 ans avait rencontré Maxime il y a six mois. 

Il venait tout juste de tisser un lien d'amitié. "Le Nouvel an, c'était il n'y a pas si longtemps. On s'était souhaité une bonne année, malheureusement il n'est plus là pour profiter avec nous de cette année. J'aurais aimé le connaître plus longtemps", souligne avec émotion Enzo.

Le reportage de la rédaction.

De son côté, Tom a côtoyé Maxime au football au Football-club de Serquigny-Nassandres. "C'était celui qui faisait rigoler la bande, toujours joyeux", se souvient le jeune homme, très ému. "Un enfant adorable, gentil, souriant, poli, mordant dans la vie. Il adorait travailler, il était courageux", répond Morgan, l'organisateur de la marche blanche.

Après un lâché de ballons près de la mairie et après avoir défilé dans les rues de Barc, les quelque 500 personnes se sont dirigées vers le lieu de l'accident pour y déposer des gerbes de fleurs.

Les parents de Maxime, David et Laetitia se sont recueillis sur le lieu de l'accident de leur fils, accompagné de près de 500 personnes qui ont participé à cette marche blanche.
Les parents de Maxime, David et Laetitia se sont recueillis sur le lieu de l'accident de leur fils, accompagné de près de 500 personnes qui ont participé à cette marche blanche. © Radio France - Bradley de Souza

"Il était très aimé de toute le monde"

"On n'a pas de mots. On remercie tout le monde de s'être déplacés, de ce qu'ils ont fait pour Maxime, pour sa mémoire. Il doit être fier de là-haut", réagit avec émotion son père, David. "Il était très aimé de tout le monde, partout. Maxime, c'était la joie de vivre". Et la sœur de Maxime, Pauline poursuit : "Quand tu le voyais tu savais que tu allais rigoler. On savait qu'avec lui, on ne pouvait pas passer une mauvaise journée".

On savait qu'avec lui, on ne pouvait pas passer une mauvaise journée - Pauline, la sœur de Maxime

Un garçon aimé de tout un village. Maxime était également passionné par les motos. "C'était un bout-en-train. Il ne restait jamais couché. Il se levait le matin, c'était tout de suite ses motos. Il était marbrier. Il était en apprentissage. Il aimait son métier. Il avait trouvé sa voie. Il était très entouré par ses copains. Il a tout une bande de copains formidables, une vingtaine. Ils sont solidaires. Ils ont depuis le premier jour, depuis que Maxime est parti", raconte sa mère, Laetitia.

Le témoignage des parents de Maxime, David et Laetitia.

Elle conclut par ces mots : "Il est parti après s'être amusé avec ses copains, c'est le principal. Au moins, il est parti entouré d'amour".

Deux cagnottes ont été lancées pour soutenir la famille. L'une d'elles a été lancée par le Football-club de Plasnes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess