Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

"Il faut que ça bouge" : 400 personnes à la marche blanche de Creutzwald en souvenir de Chafia Bencherif

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Près de 400 personnes ont participé à la marche blanche à Creutzwald en hommage à Chafia Bencherif, tuée le 16 septembre par son mari. Tous vêtus de blanc, ils ont traversé la ville pendant 3 km avant d'arriver au domicile de la victime, où chacun a pu se recueillir.

Les participants se sont rassemblés derrière la bandrole sur laquelle est inscrit le numéro à composer en cas de violences conjugales.
Les participants se sont rassemblés derrière la bandrole sur laquelle est inscrit le numéro à composer en cas de violences conjugales. © Radio France - Noémie Koppe

Creutzwald, France

Un silence pesant et quelques larmes. L'émotion était très forte lors de cet hommage. Ce sont les proches de Chafia Bencherif, accompagnés de Marie-Rose Becker, la directrice du centre social où travaillait Chafia, qui ont ouvert la marche. Dans leurs mains des roses mais aussi une banderole avec le visage de leur amie et de leur collègue.

Une rose a été distribuée à chacun avant de démarrer la marche. - Radio France
Une rose a été distribuée à chacun avant de démarrer la marche. © Radio France - Noémie Koppe

Parmi ces proches se trouve Ines, qui est émue mais aussi en colère. "Il faut que ça bouge maintenant", s'énerve-t-elle. Le sentiment est partagé par le maire de Creutzwald, Jean-Luc Wozniack : " Cette marche c'est une prise de position, pour faire réfléchir et pour faire évoluer les choses, pour qu'enfin on puisse gommer le terme féminicide de notre dictionnaire". 

Vêtus de blanc avec une rose blanche à la main, de nombreux habitants ont tenu a rendre hommage à la victime en y participant. Une  marche qui a réuni beaucoup de femmes, mais aussi quelques hommes. Jérémy a tenu à y participer pour montrer sa solidarité face à cet acte de violence. "Ce qui s'est passé ça fait un petit peu peur et il est nécessaire de montrer qu'on est solidaires face à ce qui s'est passé", explique-t-il. 

Les roses et la banderole ont été accrochées devant le domicile de la victime. - Radio France
Les roses et la banderole ont été accrochées devant le domicile de la victime. © Radio France - Noémie Koppe

Après 3 km de marche, le cortège s'est arrêté à la cité Maroc, devant l'appartement de la victime. Les habitants et les proches ont pu y déposer la banderole et les roses, avant de se recueillir.

Les habitants et les proches de la victime ont pris un moment pour se recueillir devant les fleurs déposées à son domicile. - Radio France
Les habitants et les proches de la victime ont pris un moment pour se recueillir devant les fleurs déposées à son domicile. © Radio France - Noémie Koppe
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu