Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Grenelle des violences conjugales

Il frappe sa conjointe sous les yeux des trois enfants : 18 mois de prison ferme pour ce Drômois récidiviste

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

L'homme de 36 ans qui a cassé deux côtes et six dents à son ex-conjointe samedi soir sous les yeux des enfants a été condamné à 18 mois de prison ferme ce lundi au tribunal de Valence. C'était la troisième fois qu'il comparaissait devant ce tribunal pour des violences conjugales depuis le 11 juin.

illustration
illustration © Radio France - Mélanie Tournadre

Lachau, France

L'affaire est très emblématique à la veille de l'ouverture du Grenelle sur les violences conjugales. Ce Drômois de 36 ans est passé pour la troisième fois devant le tribunal pour des violences conjugales en moins de quatre mois. Ce lundi, il a été condamné a de la prison ferme et est il est parti en détention pour 18 mois. 

Tribunal clément

Cet habitant de Lachau comparait une première fois le 11 juin pour des faits datant du mois de janvier. Trois épisodes violents sur sa conjointe, pour lesquels il est condamné à 8 mois de prison ferme. Il a aussi l’obligation de quitter le domicile et de ne pas entrer en contact avec sa victime. Mais dans le début de l'été, il réitère et se retrouve de nouveau devant le tribunal le 5 août. Sauf que ce jour là, il arrive à convaincre le tribunal de sa bonne foi. Ses problèmes d'alcool l'auraient conduit à cette récidive mais il le promet, il va se soigner et bientôt entrer en cure. Le tribunal lui laisse encore une nouvelle chance et le déclare coupable mais ajourne sa peine. En clair, on verra en novembre. Sauf que samedi 31 août, l’homme a recommencé. Et cette fois,il s'est déchaîné. 

Frappée sous les yeux des enfants

Ce samedi soir, passablement ivre, il s'est acharné à coups de poings sur la mère de son fils de 7 mois. Le nourrisson dormait mais les deux aînés de cette femme de 38 ans étaient présents. Une fillette de 10 ans et un garçon de 4 ans. C'est la fillette qui a dû téléphoner aux pompiers et aux gendarmes. Sa mère était inconsciente. Elle s'est évanouie sous la violence des coups qui lui ont cassé six dents et brisé deux côtes.  

Il a frappé la tête de maman contre le mur et contre la table - la fillette de 10 ans

Ce lundi devant le tribunal, l'homme reconnait qu'il a frappé, et que "l'image de son ex conjointe qui perd ses dents " le hante. Il assume avoir fait une bêtise en se rendant chez sa compagne qu'il n'avait pas le droit d'approcher. Mais il tente aussi de faire endosser une partie de la responsabilité à son ex qui aurait soufflé le chaud et le froid par SMS pendant les jours précédant la scène de violence. "Un coup, elle lui écrit je t'aime et après : c'est mon fils et pas le tien, vas en enfer" raconte l'avocate du violent. La procureur elle se contente de citer la fillette de 10 ans lors de son audition devant les gendarmes : "il est arrivé, on était en train de manger, je l'ai vu frapper la tête de maman contre le mur, contre la table et lui tirer les cheveux." 

Mandat de dépôt

La procureure avait demandé deux ans de prison ferme. Le tribunal a estimé que l'homme devait être envoyé en prison pour 18 mois et a prononcé le mandat de dépôt. Il sera de nouveau convoqué en novembre prochain pour l'ajournement de peine du mois d’août. Il pourrait à nouveau être condamné à de la prison ferme, puisqu'il a récidivé entre-temps. 

Choix de la station

France Bleu