Faits divers – Justice

Il l'espionnait et la harcelait au téléphone : un an de prison ferme

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon mercredi 26 mars 2014 à 19:24

Un Perpignanais de 30 ans a été condamné à un an de prison pour avoir harcelé la femme qu'il espérait conquérir. Il l'aurait même surveillé grâce aux caméras de vidéo surveillance de la ville. Son avocat a plaidé la maladie.

Un homme d'une trentaine d'année a été condamné à un an de prison ferme pour avoir harcelé pendant plusieurs mois une jeune femme qu'il souhaitait conquérir. Il la suivait, l'appelait sans cesse, et il avait même réussi à déménager dans le même immeuble.

Il l'espionnait jusqu'à la sortie de la douche

Il était amoureux, fou amoureux de cette jeune femme rencontrée il y a deux ans et convaincu qu'il pouvait la séduire. Mais pour elle, ce n'était  qu'un ami, enfin au départ car cette relation a fini par tourner au cauchemard. Il la harcèle  au  téléphone,  524 appels jour  et nuit pour le seul mois de janvier. Il loue un appartement  dans le même immeuble,  juste en face de chez elle . il l' espionne  par l'oeil de bœuf. Un jour, sachant qu'elle est sous la douche, il  coupe l'eau dans l'immeuble pour avoir le plaisir de la voir sortir en peignoir sur le palier.

Il aurait utilisé la vidéo-surveillance de la ville pour l'espionner

La jeune femme fait d'abord preuve de compréhension et d'empathie avant de prendre peur. Quand il lui envoie un SMS : "je sais que tu viens de rentrer à la FNAC" , elle est convaincue qu'il la surveille grâce aux caméras de vidéo-surveillance. Ce voisin très encombrant est à ce moment là employé contractuel à la police municipale. Il travaille dans la salle de contrôle. Un jour il l'a suit et la percute en voiture. L'incident de trop, la jeune femme finit par porter plainte.Devant la justice, l'homme nie tout en bloc, son avocat plaide la maladie. cet homme est érotomane, "cela relève de la psychiatrie pas de la prison". Le tribunal a estimé que l'amoureux éconduit pouvait devenir dangereux et condamné l'homme à un an de prison ferme, il a aussitôt fait appel.

Partager sur :