Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Il meurt un mois après avoir reçu une balle lors d'une opération de police : la famille demande "la vérité"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Nord, France Bleu

La famille d'un Lillois de 24 ans, décédé dans la nuit de lundi à mardi, demande à la justice d'ouvrir une information judiciaire. Le jeune homme a été grièvement blessé par balle lors d'une opération de police, un mois plus tôt, dans le quartier festif Solférino.

Me Abderrahmane Hammouch est l'avocat de la famille du jeune homme originaire du quartier de Fives, à Lille
Me Abderrahmane Hammouch est l'avocat de la famille du jeune homme originaire du quartier de Fives, à Lille © Maxppp - PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Lille, France

Après un mois passé dans le coma, le Lillois de 24 ans blessé par un tir de la police le 1er décembre 2018 est mort dans la nuit de la Saint-Sylvestre. Sa famille demande maintenant toute la lumière sur ce drame.

Les faits se sont déroulés dans le quartier festif de la rue de Solférino : le jeune homme, originaire de Fives, dépose quelqu'un devant une voiture présumée volée. Les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) interviennent pour procéder à des interpellations, mais le jeune homme prend la fuite au volant de son véhicule. Un policier tire, il le blesse grièvement au ventre. Il n'a donc pas survécu, il est décédé un mois plus tard.

La famille demande l'ouverture d'une information judiciaire

Une enquête est en cours à l'inspection générale de la police nationale (IGPN). Mais la famille de la victime veut que la justice ouvre une information judiciaire, afin qu'un juge d'instruction soit nommé, et qu'une enquête soit menée de façon totalement transparente.

L'avocat des parents, des frères et des oncles et tantes du jeune homme, Me Abderrahmane Hammouch, explique que la famille souhaite "avoir des réponses précises aux questions précises qu'elle se pose. Leurs seules demandes, c'est d'avoir accès aux éléments de la procédure, et qu'un juge d'instruction indépendant puisse prendre en charge ce dossier".

ECOUTEZ : l'avocat de la famille du jeune homme décédé, Abderrahmane Hammouch

Légitime défense ?

L'avocat affirme que les médecins du CHU de Lille, où il était hospitalisé, ont conclu que c'est bien la balle qu'il a reçue dans le ventre qui est à l'origine de sa mort. Le Parquet de Lille, de son côté, annonce avoir ordonné une autopsie. Il précise que l'enquête préliminaire se poursuit. La police du Nord, elle, affirme que le policier de la BAC a tiré, "a priori en état de légitime défense". Mais reconnaît être toujours en attente des conclusions de l'IGPN.

Pour l'avocat de la famille, cela ne suffit pas : "il appartiendra à la justice de dire si oui ou non, les services de police étaient en état de légitime défense. Ce n'est que le minimum qu'une famille puisse attendre. On ne peut pas considérer, sur la base d'une simple enquête IGPN, que la légitime défense peut être retenue". Il n'exclut pas de déposer plainte.

ECOUTEZ : précisions de Cécile Bidault