Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Il n'y aura pas de dérogation au 80 km/h en Dordogne" assure le délégué interministériel à la sécurité routière

mardi 24 avril 2018 à 8:20 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe est en déplacement en Dordogne ce mardi 24 avril. Invité de France Bleu Périgord avant sa visite il a assure qu'il n'y aurait pas de dérogation au 80 km/h sur les routes départementales comme l'a demandé le conseil départemental.

Au 1er juillet, les routes secondaires a double-sens seront limitées à 80 km/h.
Au 1er juillet, les routes secondaires a double-sens seront limitées à 80 km/h. © Maxppp - Maxppp

Il est l'homme qui cristallise la colère des associations d'automobilistes et de motards depuis plusieurs mois. Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière est en déplacement en Dordogne ce mardi 24 avril. Il va notamment aller à la rencontre de victimes d'accidents de la route au centre de rééducation de Lalande. Avant cette visite, Emmanuel Barbe était ce mardi matin l'invité de France Bleu Périgord.

"En réduisant la vitesse on augmente les distances de sécurité" - Emmanuel Barbe

Au mois de mars, le conseil départemental a voté une motion demandant une dérogation en Dordogne pour le passage à 80 km/h sur les routes départementales. Germinal Peiro a demandé une tolérance pour les routes de plus de six mètres de large et disposant d'un double marquage. Soit un quart des routes du département.

Le délégué interministériel lui a répondu ce matin. "Il n'y aura pas de dérogation pour la Dordogne. Si on en faisait on priverait la mesure de tout effet utile. Si vous baissez la vitesse sur des routes où personne ne roule au-delà de 70 km/h ce n'est pas faire grand chose," assure Emmanuel Barbe.  "Beaucoup d'accidents lorsque l'on double des camions. _En réduisant la vitesse on augmente les distances de sécurité et donc on diminue les risques_. En Dordogne, le réseau le plus important c'est 7% du linéaire et 59% des morts. Le réseau le plus roulant est aussi celui qui fait le plus de morts."

Réécoutez l'interview intégrale d'Emmanuel Barbe

Emmanuel Barbe a par ailleurs confirmé l'arrivée des voitures-radar privées en Dordogne en 2019. Ces voitures sont entrées en service ce lundi 23 avril en Normandie. Elles doivent être déployées partout en France d'ici la fin d'année prochaine.