Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Accident mortel rue de Belfort à Besançon : le parquet renonce à faire appel

lundi 26 novembre 2018 à 17:41 Par Anne Fauvarque, France Bleu Besançon

Il n'y aura pas de procès en appel après le terrible accident de la route qui avait coûté la vie à trois personnes, en septembre 2017, dans le haut de la rue de Belfort à Besançon. Le parquet s'est désisté. Le conducteur avait été condamné à deux ans de prison ferme.

Le choc terrible, avait coûté la vie à trois jeunes gens, Assalah et Delphine, les deux passagères de 18 et 19 ans et le meilleur ami du conducteur, Enzo, âgé de 22 ans.
Le choc terrible, avait coûté la vie à trois jeunes gens, Assalah et Delphine, les deux passagères de 18 et 19 ans et le meilleur ami du conducteur, Enzo, âgé de 22 ans. © Radio France -

Besançon, France

Il n'y aura pas de second procès après le terrible accident qui avait fait trois morts rue de Belfort à Besançon, le 30 septembre 2017. Le parquet s'est finalement désisté, nous a indiqué l'avocat du prévenu, Me Jérôme Pichoff.  

Le conducteur avait écopé de deux ans de prison ferme et un avec sursis, et d'une annulation du permis de conduire avec interdiction de le repasser pendant trois ans. Le parquet avait requis cinq ans ferme.   

Ce jour-là, le conducteur, âgé de 21 ans, conduisait trop vite, sous l'emprise de l'alcool et de la drogue. Sa voiture s'était encastrée dans un poteau du tramway. Les trois passagers, deux jeunes filles de 18 et 19 ans, et le meilleur ami de l'automobiliste, âgé de 22 ans, étaient décédés.  

Le jeune automobiliste n'a toujours pas été convoqué devant le juge d'application des peines, qui doit décider des conditions d'exécution de la peine : ou bien l'incarcération, ou bien le port d'un bracelet électronique.