Faits divers – Justice

Pas assez de moyens au palais de justice d'Avignon

Par Aurélie Lagain et Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse vendredi 20 janvier 2017 à 10:32

Audience solennelle de rentrée de rentrée au tribunal de grande instance d'Avignon
Audience solennelle de rentrée de rentrée au tribunal de grande instance d'Avignon © Radio France - Jean-Pierre Burlet

Lors de l'audience solennelle de rentrée ce jeudi, juges et parquet ont rappelé le manque de moyens au palais de justice d'Avignon.

C'est une tradition en début d'année : les tribunaux de commerce, de grande instance et le conseil des prud'hommes d'Avignon ont tenu leur audience solennelle de rentrée.

Le président du tribunal de grande instance, Gilles Accomando, a souligné le sous-effectif stable du nombre de fonctionnaires et de magistrats.

Constat confirmé par le procureur Philippe Guémas : il a rendu un hommage appuyé aux forces de l'ordre et aux personnels de la pénitentiaire impliqués dans la lutte antiterroriste et contre la radicalisation. Il a souligné la qualité du travail mené dans ces domaines avec la préfecture, mais n'a pas manqué de rappeler combien ces nouvelles missions sont chronophages.

Il a simplement évoqué ce chiffre : en France on compte 2,8 procureurs pour 100.000 habitants alors qu'en Allemagne on en dénombre 6,5. Plus du double !

Avec 74 fonctionnaires, 24 magistrats et 10 parquetiers, le tribunal d'Avignon n'est pas le moins bien loti, mais le nombre de dossier d'assises en attente d'être jugés est tellement important qu'il faudrait inscrire une nouvelle session au rôle... Impossible dans l'état actuel des effectifs.

En 2016, 34.858 affaires pénales ont été reçues, 5.000 de plus qu'en 2015. Le tribunal correctionnel a jugé 2.250 affaires en 2016. C'est un chiffre stable sur une année. La cour d'assises a prononcé 25 arrêts criminels, soit sept de moins qu'en 2015.