Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il ne leur reste de l'islam que le nom" : le message du prêche de vendredi à la mosquée de Mont-de-Marsan

-
Par , France Bleu Gascogne

Le prêche de ce vendredi à Mont-de-Marsan sera très offensif pour dénoncer les attentats de Paris.

Allal Bahja va prêcher pour la paix
Allal Bahja va prêcher pour la paix © Radio France - Henri Stassinet

C'est Allal Bahja qui va prononcer ce prêche. Il a 65 ans, il vit à Mont-de-Marsan depuis 40 ans. Le conseil Français du culte musulman (CFCM) a demandé à toutes les mosquées de France de condamner "sans ambigüité toute forme de violence ou de terrorisme".

Allal Bahja a décidé de délivrer un message d'amour et de paix. 

L'islam est une religion de paix et de tranquillité.

"Après les attentats de Paris, on dit que l'islam n'est pas une religion d'assassinats. Non ! L'islam est une religion de paix et de vie."

Allal Bahja finira même par s'emporter, _"nous disons non à tout ça. La violence, la brutalité. Non à l'étroit". Il va ensuite condamner très fermement les auteurs de ces attentats. "Les autres, qui se sont dévêtus de l'islam, ont plongé dans l’extrémisme, noyés sous de fausses idées, ils ont semé la haine et déclenché le racisme. Ceux-là, il ne leur reste de l'islam... que le nom !"_

Il s'exprimera en arabe et en français

Son prêche se terminera par cet appel à tous les musulmans. "Non à la violence, non au terrorisme, non à l'extrémisme. Oui à la liberté, l'égalité et la fraternité". Allal Bahja précise qu'il s'exprimera en arabe et en français. 

"La France, c'est mon pays, je suis arrivé ici à 23 ans. J'ai eu en France ce que je ne peux pas avoir ailleurs" avant de regretter, "ça, il y en a beaucoup qui l'ont oublié". 

Allal Bahja va adresser un message de paix et très offensif

Choix de la station

À venir dansDanssecondess