Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Il nourrissait ses enfants au Coca-Cola : trois mois de prison ferme

jeudi 25 octobre 2018 à 6:12 Par Louis-Valentin Lopez, France Bleu et France Bleu Limousin

Un père de famille vient d'être condamné à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Limoges. Il nourrissait presque exclusivement ses deux jeunes enfants avec du Coca-Cola.

Le fils aîné avait des dents rongées par le sucre du soda.
Le fils aîné avait des dents rongées par le sucre du soda. © Maxppp - RICHARD B. LEVINE

Limoges, France

Du Coca-cola en guise de nourriture. Un père de famille vient d'être condamné à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Limoges : il nourrissait presque exclusivement ses deux jeunes enfants avec le soda américain. Il a été condamné pour manquement à ses obligations parentales entre 2016 et 2018.

Ce sont les services sociaux qui ont alerté le procureur de la République. Au domicile familial il n'y avait pas de frigo, les enfants dormaient sur des matelas sans couverture, et se nourrissaient de quelques gâteaux et de Coca-Cola. L'avocate des deux frères, 3 et 4 ans, décrit à l'AFP un père alcoolique, violent envers sa femme et ses fils, qui ne savait ni lire, ni écrire, ni compter, et qui dépensait toutes les aides sociales pour s'acheter de l'alcool. 

Les dents rongées par le sucre 

Les enfants ont été placés en famille d'accueil. L'aîné s'est fait arracher sept dents, rongées à cause du sucre du soda. Sa famille d'accueil, selon son avocate, a dû lui apprendre ce qu'étaient la viande et les légumes. Le cadet, lui, ne parle presque plus. Les enfants doivent maintenant faire l'objet d'expertises pour évaluer les conséquences médicales et psychologiques de la maltraitance.