Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il regrette" : l'avocat du bénévole mis en examen suite à l'incendie de la cathédrale à Nantes témoigne

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

"Il regrette les faits. Il est dans une sorte de repentance". L'avocat du bénévole du diocèse de Nantes témoigne après les aveux cette nuit de son client. Cet homme de 39 ans reconnait avoir allumé les trois feux de la cathédrale de Nantes samedi dernier.

Maître Quentin Chabert est l'avocat du bénévole du diocèse de Nantes mis en examen après l'incendie de la cathédrale de Nantes
Maître Quentin Chabert est l'avocat du bénévole du diocèse de Nantes mis en examen après l'incendie de la cathédrale de Nantes © Maxppp - jerome fouquet

Une semaine après l'incendie dans la cathédrale de Nantes, un bénévole du diocèse est passé aux aveux et a été placé en détention provisoire dans la nuit de samedi à dimanche pour "destructions et dégradations par incendie". Cet homme de 39 ans, entendu une première fois juste après l'incendie, a admis avoir déclenché les trois feux. 

"C'est quelqu'un qui a une foi catholique donc c'est très compliqué pour lui. Il regrette les faits c'est certain et est dans une forme de repentance. C'est quelqu'un qui n'avait pas du tout le profil pour commettre ce type de faits", témoigne l'avocat du bénévole, maître Chabert. On ne connait pas pour l'instant les raisons qui ont poussé ce croyant à commettre un tel acte. "Il faut laisser le temps à l'enquête. Elle va être longue. Le temps de l'apaisement est désormais venu", conclut l'avocat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess