Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un nonagénaire montpelliérain retire 38.000 euros au distributeur pour des escrocs

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Trois jeunes hommes ont été interpellés à Montpellier (Hérault) pour avoir escroqué un vieux monsieur de 94 ans. Depuis le début du mois de février, le nonagénaire retirait de l'argent au distributeur de sa banque, qu'il leur remettait ensuite. Le préjudice est estimé à 38.000 euros.

Distributeur automatique de billets
Distributeur automatique de billets © Radio France - Yves Renaud

Trois jeunes hommes ont été interpellés à Montpellier (Hérault) pour avoir escroqué un vieux monsieur de 94 ans. Depuis le début du mois de février, le nonagénaire retirait de l'argent au distributeur de sa banque, entre 800 et 2.000 euros par jour. C'est le directeur de la banque qui a alerté la police, étonné de voir le vieil homme effectuer de tels retraits d'argent. 

38.000 euros en l'espace d'un mois

Les policiers mettent en place une surveillance et constatent que le nonagénaire, une fois l'argent en poche - 1.500 euros ce jour là - va aussitôt remettre la somme à trois individus dans une  voiture, une Renault Espace, garée à proximité. Les agents interpellent le trio, des cousins tous âgés de 25 ans. Ces derniers expliquent qu'ils ont changé des volets au domicile du nonagénaire et qu'il doit les payer. Mais un total de 38.000 euros semble disproportionné, d'autant plus que, vérification faite au domicile, les volets en question n'ont pas été remplacés. 

Les trois jeunes escrocs devaient être jugés en comparution immédiate ce vendredi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess