Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il simule un réveil brutal en sortant en pyjama pour berner la police à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Un homme de 22 ans qui n'avait pas le permis a provoqué la police de Montpellier avant de prendre la fuite. Les forces de l'ordre l'ont retrouvé cité Montaubérou faussement endormi en pyjama.

L'homme a d'abord provoqué la police devant le commissariat de Montpellier
L'homme a d'abord provoqué la police devant le commissariat de Montpellier © Radio France - Elizabeth Badinier

Il y en a qui ne doutent de rien ! Dans la nuit de samedi à dimanche, en plein couvre feu, un homme de 22 ans provoque la police devant le commissariat de Montpellier au volant de sa voiture en klaxonnant à plusieurs reprises. Les forces de l'ordre pensent d'abord qu'il a besoin d'aide puis voyant qu'il prend la fuite à vive allure, ils le prennent  en chasse, en vain. 

Ils retrouvent la voiture vide avenue Albert Einstein, non loin de la cité Montaubeyrou. Ils appellent donc la fourrière. C'est là que le conducteur reparait, en pyjama et en chaussettes, faussement endormi et s'indignant qu'on puisse ainsi embarquer sa voiture. Il explique avoir été réveillé par le bruit d'une voiture roulant à vive allure et  nie toute implication dans la course poursuite mais les policiers l'ont formellement reconnu.

Le jeune homme a refusé de se soumettre au contrôle d'alcoolémie, la voiture lui appartenait, mais il n'avait pas le permis. Il a fini la nuit au poste. Il devra s'expliquer devant la justice le 30 juin prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess