Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Il tire des balles à blanc après un conflit de stationnement dans le centre de Saint-Raphaël

lundi 7 mai 2018 à 20:38 Par Nina Valette et Sophie Glotin, France Bleu Provence et France Bleu

Un Varois de 29 ans a été condamné ce lundi à 10 mois de prison ferme. Dans la matinée du vendredi 4 mai, il a menacé avec une arme des commerçants de Saint Raphaël (Var) qui lui reprochaient depuis plusieurs jours son stationnement anarchique dans le centre-ville.

Un jeune homme de 29 ans a pris l'habitude de stationner dans une impasse privée
Un jeune homme de 29 ans a pris l'habitude de stationner dans une impasse privée © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Saint-Raphaël, France

Un jeune homme de 29 ans originaire de Saint-Raphaël dort en prison ce lundi. Passé en comparution immédiate, il a été condamné à 10 mois de prison ferme, sans mandat de dépôt. L’homme à  fait semblant de viser les commerçants et les badauds avec une arme. Depuis plusieurs jours, les commerçants se plaignent du stationnement anarchique de ce conducteur. Ce Varois avait la manie de garer sa voiture dans une impasse privée.

L'homme n'a pas supporté une énième remarque sur son stationnement

Une situation qui exaspère les commerçants du quartier qui lui ont fait remarquer à plusieurs reprises . Mais vendredi tout dérape. L'homme ne supportant plus les reproches, part chercher une arme. Cette arme tire des balles à blanc mais sème la panique dans le quartier. Certains pensent même à un attentat. 

Le trentenaire fait semblant de viser les commerçants attroupés, il pointe l'arme sur la tempe de l'un d'entre eux. Il fait monter la tension en demandant s'il doit titrer au niveau des jambes ou dans la tête, avant de prendre la fuite. 

Interpellé dans l'après-midi, il a expliqué qu'il en avait marre des jérémiades des commerçants et qu'il ne pensait pas avoir fait quelque chose  de grave puisque son arme tirait des balles à blanc.