Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Il tire sur un homme qu'il pense être l'amant de sa femme à Saint-Pons-de-Thomières

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Un homme de 57 ans est jugé en comparution immédiate ce jeudi 2 janvier 2020 à Béziers pour violences aggravées.

La gendarmerie
La gendarmerie © Maxppp - Jean-Marc LOOS

Saint-Pons-de-Thomières, France

Un agriculteur a été interpellé après avoir tiré sur un homme qu'il soupçonnait avoir des relations extraconjugales avec sa compagne. Cet homme attendra son procès en prison. Le juge des libertés et de la détention du tribunal de grande instance de Béziers a placé en détention provisoire un homme de 57 ans, poursuivi pour violences aggravées. Il devrait être jugé en comparution immédiate ce jeudi 2 janvier pour violences aggravées, avec armes et préméditation. 

Lors de sa garde à vue, il a reconnu avoir tiré, dimanche 29 décembre, sur la portière de la voiture d'un homme qu'il pensait être l'amant de sa femme. Il a tiré avec un fusil de chasse alors que le conducteur était en train de quitter sa propriété. Les enquêteurs ont retrouvé dans la portière gauche du véhicule une balle de calibre 12. L'homme à l'intérieur n'a rien reçu, mais il a percuté un muret en voulant prendre la fuite. Il bénéficie d'une incapacité totale de travail de quatre jours.

Le tireur a alors immédiatement quitté les lieux avant de tenter de mettre fin à ses jours, en ouvrant deux bouteilles de gaz dans une chambre froide qui lui appartient sur la commune de Prémian. Interpellé, chez lui, par les gendarmes de Saint-Pons-de-Thomières et de Béziers le jour-même, cet homme, agriculteur et chasseur, nie avoir voulu tuer son rival. Lors de la perquisition à son domicile, les enquêteurs ont saisi 12 fusils de chasse et plusieurs munitions.

Dans un premier temps, poursuivi pour tentative d'assassinat, cet homme sera finalement jugé pour violences aggravées avec armes et préméditation.

Pour mener à bien cette enquête la compagnie de gendarmerie de Béziers a mobilisé sept personnels de la communauté de brigades de Saint-Pons-de-Thomières, deux personnels de la brigade des recherches de Béziers, un personnel de la brigade territoriale autonome de Capestang, un technicien d'investigations criminelles de la cellule d'identification criminelle de Montpellier, sept personnels du peloton de surveillance et d'intervention de Béziers notamment pour procéder à l'interpellation du mis en cause.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu