Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il tue le chat de sa voisine avec un fusil de chasse, elle se bat pour que justice soit faite

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Alors que 9 504 animaux ont été victimes de violences en un an, selon le dernier bilan de la gendarmerie, voici l'histoire de Batman, un jeune chat tué par balle à Haute-Goulaine. Sa propriétaire se bat depuis un an pour que son voisin, qui reconnaît l'avoir tué, soit traduit en justice.

Batman, un jeune chat de deux ans tué par balle à Haute-Goulaine en Loire-Atlantique
Batman, un jeune chat de deux ans tué par balle à Haute-Goulaine en Loire-Atlantique

9 504 animaux ont été victimes d'actes de cruauté l'année dernière. Ce constat fait par la gendarmerie inquiète la SPA car ce chiffre est sans précédent. A Haute-Goulaine près de Nantes, une femme se bat depuis un an pour que son voisin, qui a tué son chat par balle sans aucune raison, soit traduit en justice. Pour l'instant il a reçu un simple rappel à la loi mais n'a pas été jugé.  

Un acte de cruauté pur et simple - La maîtresse de Batman 

Le voisin a tiré gratuitement sur son chat avec un fusil de chasse alors qu'il était dans une cage. Cet homme, qui est aussi chasseur, n'a rien dit à personne. Quand la propriétaire de Batman lui a demandé s'il avait vu son jeune chat noir et blanc, il lui a même dit non à deux reprises alors qu'il venait d'enterrer le corps de l'animal dans son jardin.   

Pour sa défense, cet homme affirme qu'il l'a pris pour un chat errant et que la cage était destinée au départ à capturer des hérissons. "Dans tous les cas c'est impardonnable ", affirme maître Gharbi-Terrin, l'avocate de la propriétaire de Batman. "Même un chat errant, on ne le tue pas froidement comme il l'a fait, ce chat faisait partie de notre famille", se désole la propriétaire, mère de trois enfants. Ce qu'elles veulent c'est un procès en bonne et due forme au tribunal de Nantes. Un simple rappel à la loi leur semble donc dérisoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess