Faits divers – Justice

Il veut échapper à la prison mais tombe dans le train sur le policier qui l'avait arrêté

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde et France Bleu vendredi 15 janvier 2016 à 11:44

L'homme s'est enfui du palais de justice de Bordeaux.
L'homme s'est enfui du palais de justice de Bordeaux. © Radio France

Un homme qui allait être condamné par le tribunal à Bordeaux s'est enfui pour rentrer chez lui. Mauvaise idée car, dans le train pour Agen, il est tombé nez à nez avec l'enquêteur chargé de son dossier.

Un prévenu du tribunal correctionnel de Bordeaux a eu la malencontreuse idée de prendre le train pour rentrer chez lui. D'autant qu'il tentait d'échapper à sa condamnation. Il avait quitté le tribunal avant même d'entendre son jugement, sachant qu'il allait très certainement prendre le chemin de la prison. Cet Agenais d'une quarantaine d'années comparaissait ce mercredi à Bordeaux. Il devait répondre de l'agression dans la soirée du 6 novembre dernier entre la rue Sainte-Catherine et la gare Saint-Jean à Bordeaux de plusieurs jeunes pour leur voler argent et téléphones portables. Pour se défendre devant la présidente, il a déclaré qu'il avait bu pour son anniversaire que c'est lui qui avait été agressé.

Direction Agen plutôt que la prison

Sauf qu'au fil de l'audience, les charges se sont accumulées contre lui, le procureur ayant requis quinze mois de prison ferme. Du coup, le bonhomme au casier judiciaire déjà bien fourni sentant le vent du boulet a préféré prendre la tangente le temps du délibéré plutôt que la direction de la Maison d'arrêt de Gradignan. Il était arrivé libre placé sous contrôle judiciaire depuis sa garde à vue.

A la lecture du jugement, constatant son absence, un mandat d'arrêt a été lancé aux services de police. Pendant ce temps, le loustic s'était dirigé vers la gare Saint-Jean pour rentrer chez lui à Agen. Bien mal lui en pris, dans le train, il y avait aussi le policier de la brigade de la sûreté urbaine qui était chargé de son dossier. Averti par ses collègues de la fuite du prévenu, il a repéré l'individu dans l'un des wagons, a alerté à son tour ses amis policiers. Le train a été stoppé et l'homme s'est donc retrouvé le soir même là où il ne voulait pas être... en prison.