Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Il voulait partir faire le djihad en bateau depuis l'Hérault

mardi 7 août 2018 à 16:31 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu

Un homme de 45 ans a été interpellé dans l'Hérault en mai dernier alors qu'il s'apprêtait à partir en bateau avec sa fille de 13 ans en Syrie pour faire le djihad.

Illustration
Illustration © Maxppp -

Hérault, France

C'est une information de nos confrères de BFMTV, confirmée par le parquet de Paris : en mai dernier, un homme a été interpellé dans l'Hérault alors qu'il s'apprêtait à partir vers la Syrie pour faire le djihad : un départ en bateau avec sa fille de 13 ans. C'est la maman de l'adolescente qui a donné l'alerte, et a permis aux enquêteurs de s’intéresser de près à cet homme de 45 ans. 

Le projet était visiblement très avancé, l'homme avait déjà stocké des vivres pour plusieurs semaines dans son voilier et calculé différents itinéraires de navigation pour rallier l'Hérault à la Syrie. Il était, semble-t-il, en lien avec Omar Omsen, un terroriste islamiste lié à Al-Qaida, un des principaux recruteurs de djihadistes français.

Pourquoi partir en bateau dans des conditions particulièrement risquées ?

Sans doute pour déjouer la vigilance des autorités qui concentrent leurs contrôles aux aéroports. Cet homme avait donc prévu de partir avec sa fille de 13 ans, mais aussi un complice, un homme de 21 ans arrêté lui aussi au mois de mai dans l'Isère.

Les deux hommes ont été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placés en détention provisoire.