Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

TEMOIGNAGE : "Il y a des vexations, des brimades permanentes", dit un professeur du collège La Boétie de Sarlat

mardi 5 décembre 2017 à 20:16 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu

Un professeur de technologie du collège La Boétie de Sarlat a tenté de se suicider ce mardi matin, dans une salle de cours. Ses collègues dénoncent un climat de pression extrême dans l'établissement et témoignent.

Les enseignants du collège La Boétie parlent d'une situation très tendue dans l'établissement
Les enseignants du collège La Boétie parlent d'une situation très tendue dans l'établissement © Radio France - Antoine Balandra

Sarlat-la-Canéda, France

"Il a fallu un événement dramatique pour que les langues se délient" explique ce mardi soir Julien Verger, professeur de français au collège La Boétie de Sarlat et élu au conseil d'administration. Après une longue réunion entre professeurs et personnels administratifs et du département ce mardi soir, quelques professeurs de l'établissement, ont accepté de témoigner.

Pour eux, il est évident que l'acte de leur collègue est lié à sa souffrance au travail.

"Cet événement dramatique n'est pas forcément une surprise, car depuis un certain temps, les relations entre la principale et de nombreux personnels se sont dégradés" dit ce professeur de français.

"Notre collègue a semble-t-il explicitement déclaré que son geste était en lien avec la dégradation des conditions de travail dans l'établissement" dit-il

"C'est un peu la goutte d'eau qui fait déborder le vase, il aura fallu un événement dramatique pour tenter de trouver une solution. Nous ne pouvons plus travailler avec ce chef d'établissement, nous nous engageons dans un bras de fer pour demander son remplacement".

Le collège La Boétie à Sarlat - Radio France
Le collège La Boétie à Sarlat © Radio France - Antoine Balandra

La personnalité de la principale semble donc cristalliser les tensions. Au point qu'un autre professeur, d'histoire-géographie, parle de vexations, et même de brimades.

Un CHSCT dans l'établissement il y a quelques jours

"Il ne s'agit pas d'un acte isolé d'une personne fragilisée psychologiquement, d'autres personnes auraient pu se retrouver dans cette situation. Du fait des relations exécrables, de la pression permanente mise sur les personnels, les vexations, les reproches, les brimades. Nous sommes en train de constituer un dossier précis" explique François Marchadier, lui aussi élu au conseil d'administration de l'établissement.

Ce qui est certain, c'est que des problèmes avaient été signalés. Un CHSCT s'était déplacé la semaine dernière dans l'établissement. Il devait rendre ses conclusions dans les semaines à venir. Un CHSCT extraordinaire sera donc organisé ce mercredi dans l'après-midi. La directrice d'académie est également attendue sur place au collège La Boétie ce mercredi matin.

"'Dans cet établissement, beaucoup de professeurs ont une expérience longue, parfois dans des situations complexes, et jamais ils n'ont eu à faire face à une telle situation, à un tel poids, à une telle pression de la part de la principale" dit François Marchadier,.