Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ile-de-France : 13 personnes interpellées dans l'enquête sur la mort de 39 migrants à l'arrière d'un camion

-
Par , France Bleu Paris

L'enquête sur la mort de 39 migrants vietnamiens dans un camion frigorifique en octobre 2019 a conduit à l'interpellation, mardi, de 26 personnes dont la moitié en Ile-de-France, l'autre moitié en Belgique, indique le parquet de Paris ce mercredi.

 Vingt-six personnes ont été interpellées en Île-de-France et en Belgique
Vingt-six personnes ont été interpellées en Île-de-France et en Belgique © Radio France - Emmanuel Bouin

Vingt-six personnes ont été interpellées en Île-de-France et en Belgique ce mardi dans l'enquête sur la mort de migrants vietnamiens dans un camion, indique un communiqué de presse du procureur de la République. 

Dans la nuit du 22 au 23 octobre 2019, 39 migrants vietnamiens avaient été retrouvés morts dans un camion frigorifique en Grande-Bretagne.

Treize personnes feraient partie d'un réseau

Parmi les personnes arrêtées, treize sont "suspectées de participer à une organisation criminelle logeant et transportant quotidiennement plusieurs dizaines de migrants venant d’Asie du Sud-Est, et plus particulièrement du Vietnam, depuis plusieurs mois.

Deux informations judiciaires ont été ouvertes dans cette affaire

La première, c'était le  14 octobre 2019 avec des chefs d'accusation de traite des êtres humains en bande organisée, d'aide au séjour irrégulier en bande organisée et d'association de malfaiteurs. 

La deuxième a été lancée le 2 mars 2020 pour des chefs d'homicide involontaire, de traite des êtres humains en bande organisée, d'aide au séjour irrégulier d'un étranger en bande organisée et d'association de malfaiteurs, indique le parquet de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu