Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ile-de-France : quatre personnes soupçonnées de nombreux cambriolages dans des bureaux de tabac arrêtés

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ils sont soupçonnées d'avoir cambriolé des bureaux de tabac mais aussi des habitations dans le Val-d'Oise, et la Seine-et-Marne, l'Essonne, les Yvelines et l'Oise depuis au moins le mois de septembre. Quatre personnes ont été arrêtées le 16 octobre a indiqué mercredi la gendarmerie nationale.

Illustration gendarmerie
Illustration gendarmerie © Maxppp -

Île-de-France, France

Le beau coup de filet des gendarmes. Ils ont arrêtés le 16 octobre dernier, après avoir mis en place "d'importants moyens de surveillance" quatre personnes soupçonnées d'avoir commis de "nombreux cambriolages" en Ile-de-France et dans l'Oise indique la gendarmerie nationale dans un communiqué. Une trentaine de cambriolages de commerces dont de nombreux bureaux de tabac mais aussi des habitations dans le Val-d'Oise, et la Seine-et-Marne, l'Essonne, les Yvelines et l'Oise depuis au moins le mois de septembre. Ils utilisaient toujours des véhicules volés pour commettre leurs méfaits.

Ce sont les gendarmes des pelotons d'intervention de la garde républicaine, de la section de recherches de Versailles, des groupements du Val-d'Oise et de Seine-et-Marne qui ont procédé aux interpellations. 

Elles ont été mises en examen pour "vol en bande organisée" et "association de malfaiteurs". Trois autres personnes avaient déjà été arrêtées le 24 septembre dans cette même affaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu