Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ile-de-France : trois hommes écroués après la saisie de 2,3 tonnes de cannabis en Essonne

mercredi 24 janvier 2018 à 16:43 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Deux Français et un Espagnol ont été mis en examen et écroués mardi après la saisie, en Essonne vendredi, d'un camion rempli de cannabis. Le poids lourd transportait 2,3 tonnes de résine de cannabis et 30 kilos d'herbe.

Résine de cannabis (illustration)
Résine de cannabis (illustration) © Maxppp - Guillaume BONNEFONT

Essonne, France

La police pense avoir donné un coup de sabre dans un trafic international de grande ampleur. Vendredi, vers 23h, un camion venu d'Espagne, rempli de drogue, est arrêté en Essonne. Le camion venait de stopper dans une ferme près de Dourdan (Essonne). A l'intérieur, deux Français, des trentenaires, déjà connus pour des trafics de stupéfiants. Un Espagnol est au volant.

A l'intérieur du poids lourd, il y a 2,3 tonnes de résine de cannabis et 30 kilos d'herbe. La drogue était cachée dans d'énormes sacs de noyaux d'olives concassés.  

Les trois hommes ont été mis en examen et écroués vendredi, a indiqué le parquet de Meaux (Seine-et-Marne). Les deux Français sont soupçonnés d'être les logisticiens de ce trafic international, affirme une source proche de l'enquête. Cette source indique que le cannabis devait servir à alimenter plusieurs réseaux de trafiquants en Ile-de-France. 

C'est une enquête menée par l'antenne de Meaux (Seine-et-Marne) de la police judiciaire de Versailles, assistée par plusieurs Brigades de recherche et d'intervention (BRI) qui a permis cette arrestation.

En avril 2017, la PJ de Versailles avait déjà saisi trois tonnes de cannabis dans le Val-d'Oise. Huit suspects avaient été mis en examen.