Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Île de Ré : sept pêcheurs à pied isolés par la marée ont réussi à regagner le rivage

-
Par , France Bleu La Rochelle

Sept pêcheurs à pied se sont laissés prendre par la marée samedi soir sur l'Ile de Ré dans le Fier d'Ars. Ils se sont retrouvés encerclés par l'eau. Un témoin a prévenu les secours mais ils étaient proches du rivage. La SNSM est intervenue pour sécuriser leur retour à terre.

Les pêcheurs à pieds étaient à proximité du rivage, ils ont refusé toute assistance et sont rentrés par leur propres moyens, sous la surveillance des bénévoles de la SNSM
Les pêcheurs à pieds étaient à proximité du rivage, ils ont refusé toute assistance et sont rentrés par leur propres moyens, sous la surveillance des bénévoles de la SNSM - Société Nationale de Secours en Mer

Ars-en-Ré, France

Les marées sont toujours dangereuses pour les pêcheurs, même hors période de forts coefficients. Sept pêcheurs à pied l'ont appris à leurs dépens hier sur l’Île de Ré : ils se sont laissés surprendre par la remontée de l'eau alors que le coefficient n'était que de 47. Les sept personnes se trouvaient dans le Fier d'Ars, quand l'eau a commencé à remonter, ce qu'elle n'ont pas vu. Rapidement, elles se sont retrouvées sur un îlot : les forts courants les ont isolées du rivage. Mais à terre quelqu'un à tout vu, le témoin qui se trouve sur la digue appelle les secours. Le CROSS-Etel (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) déclenche l'intervention de la vedette 458 de la Société Nationale de Sauvetage en Mer. 

Ils auraient pu être victime d'hypothermie ou mettre le pied sur une poche de vase mouvante - Jean-Luc Dupeux, bénévole de la SNSM sur l'ile de Ré 

Arrivés sur zone vers 18h25, les hommes de la SNSM s'aperçoivent que les pêcheurs à pied ont commencé a regagner le rivage. "Ils avaient de l'eau jusqu'à la taille", indique Jean-Luc Dupeux, un des bénévoles de la SNSM sur l'ile de Ré. Comme ils sont à proximité de la terre, ils refusent toute assistance. Les sauveteurs décident alors de suivre le groupe pour assurer sa sécurité : "ils auraient pu être victime d'hypothermie", explique Jean-Luc Dupeux. "Ils auraient pu aussi mettre le pied sur une poche de vase mouvante, on ne peut pas le voir, et on se retrouve à perdre pied", ajoute-t-il. Les sept pêcheurs à pieds sont arrivés à bon port, à 18h31. Une patrouille de pompiers les attendait, et s'est assuré qu'ils n'avaient pas besoin d'assistance médicale. 

Bien regarder l'horaire de marées et rester vigilant

La mésaventure s'est bien terminée, mais elle illustre un des dangers de la pêche à pieds : l'eau remonte très vite et s'il n'est pas assez vigilant un pêcheur peut ne pas voir qu'il est en train de se faire encercler. Il faut être attentif à ce qui se passe autour de soi conseille Philippe Brieux, patron de la base de la sécurité civile en Charente-Maritime et pilote de l'hélicoptère Dragon 17. "Dès que quelqu'un à proximité commence à rentrer, il faut se poser la question de le suivre. Il n'y a pas d'autre conseil que la vigilance, et bien regarder les horaires de marées". Dragon 17, l'hélicoptère de la sécurité civile assure des vols de surveillance à la marée montante pour toutes les grandes marées.  

Choix de la station

France Bleu