Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de Fougères : un artisan poignardé dans son entreprise, deux hommes en garde à vue

Un artisan a été poignardé mortellement à Saint-Georges-de-Reintembault (Nord Ille-et-Vilaine), commune de 1 500 habitants, mercredi 31 juillet vers 20h30. Les faits ont eu lieu dans l'entreprise de motoculture de la victime. Deux hommes sont en garde à vue.

L'agression mortelle a eu lieu dans cette entreprise de motoculture à Saint-Georges-de-Reintembault (35)
L'agression mortelle a eu lieu dans cette entreprise de motoculture à Saint-Georges-de-Reintembault (35) © Radio France - Théo Meunier

Deux hommes ont été placés en garde à vue après la mort d'un artisan de 57 ans à Saint-Georges-de-Reintembault. Les pompiers ont été appelés mercredi vers 19h30. C'est la voisine de l'artisan qui les alerté. Le quinquagénaire blessé avec un couteau, dans son atelier de motoculture, avait réussi à se réfugier chez elle. Il a pourtant été touché dans une zone vitale. A l'arrivée des secours, l'artisan était en arrêt cardio-respiratoire. L'enquête judiciaire pour homicide a été ouverte par le parquet de Rennes, elle est confiée à la Section de Recherches et la Brigade de Recherches de la gendarmerie de Vitré.

Une commune sous le choc

Connu et apprécié dans la commune, "l'artisan rendait souvent service aux habitants" précisent des témoins. Installé depuis plusieurs années dans la commune, "c'était un homme sans histoire" confie une commerçante émue. "On n'est pas habitué à des choses comme cela dans notre village", indique Marie-Claire Boucher, maire de cette commune de 1.500 habitants. Père de deux filles d'une vingtaine d'années, l'homme avait également deux petits-enfants.

Les services de l'identification criminelle sont sur place
Les services de l'identification criminelle sont sur place © Radio France - Théo Meunier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess