Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ille-et-Vilaine : Mouvement de grève dans les Maisons d'Accueil Spécialisées de Betton et Thorigné-Fouillard

-
Par , France Bleu Armorique

Journée de grève ce mardi chez les personnels des maisons d'accueil spécialisés (MAS) de Betton et Thorigné Fouillard. Des établissements dépendants de l'hôpital psychiatrique Guillaume Régnier à Rennes et qui accueillent des patients avec des troubles mentaux et physiques.

Entrée de la Maison d'Accueil Spécialisée de Thorigné-Fouillard
Entrée de la Maison d'Accueil Spécialisée de Thorigné-Fouillard - Google Maps - Capture d'écran

Rennes, France

Une grève à l'initiative des syndicats CGT, CFDT et Sud qui réclament l'embauche de sept équivalents temps plein pour pallier au manque de personnel. Les syndicats dénoncent une situation de danger "grave et imminent" pour les effectifs des Maisons d'Accueil Spécialisées (MAS) de Thorigné-Fouillard et Betton, qui font partie du Centre Hospitalier Guillaume Régnier. 

Vincent Thomine, élu Sud au CHSCT de ces MAS : "Le personnel ne travaille plus régulièrement en 'effectif de fonctionnement' (8 travailleurs), au cours des derniers mois, en particulier les week-ends, il y a toujours eu une des maisons qui a travaillé en dessous de l'effectif de sécurité. Cela montre clairement qu'il y a un manque de personnel ! Après dans toutes les structures il y a des arrêts de dernière minute, mais là il n'y a plus de marge de manœuvre."

L'absentéisme s'élève à plus de 10% du personnel en moyenne. Un absentéisme dû aux conditions de travail dégradées selon les syndicats, qui abîmeraient la santé des employés médicaux. Fanny Beloeil-Henry, élue CGT, est AMP (aide médico-psychologique) depuis 16 ans entre les MAS de Betton et de Thorigné Fouillard. Pour elle, le manque de personnel est dangereux pour les travailleurs et pour les résidents : "Ca peut être par des passages à l'acte, par de la violence... Nous ne sommes pas assez pour intervenir auprès des résidents."

De son côté la direction explique que le recrutement est difficile dans le milieu psychiatrique. La directrice des MAS de Betton et Thorigné-Fouillard, Anne Génin : "Nous avons un budget pour des mensualités de remplacement en cas d'absence. Mais si nous n'avons pas de candidat, ce budget est quand même considéré comme dépensé alors que le remplacement n'est pas effectif. Je comprends que sur le terrain, cela puisse générer de la frustration et de l'insatisfaction."

S'ajoute à cela un déficit financier chronique sur les MAS. La direction veut "changer de projet" pour ces MAS et assure réfléchir à des solutions pour endiguer ce manque de personnels, comme faire appel à des volontaires pour combler les absences de dernière minutes. Pour réduire la voilure, la direction réfléchit également à supprimer les postes d'infirmiers de nuits sur les MAS.

Pour Fanny Beloeil-Henry, ces suppressions de poste ne vont pas dans le bon sens : "La direction a décidé ça après avoir vu le fonctionnement d'autres MAS qui font sans. Mais nos effectifs de résidents sont bien plus conséquents que les autres MAS ! On ne peut plus tout faire passer sous couvert de l'économie. Les soignants ne veulent plus entendre ça, on a envie de travailler correctement. Et ça passe par des recrutements."

Les syndicats s'attendent à une grève très suivie entre 12h30 et 15h30 ce mardi 19 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu