Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Ille-et-Vilaine : une amende de 200 euros pour les consommateurs de drogue

-
Par , France Bleu Armorique

L'expérimentation du dispositif voté à la fin de l'année 2018 pour sanctionner les consommateurs de stupéfiants va commencer d'ici la mi-juin.

 Plants de cannabis - image d'illustration
Plants de cannabis - image d'illustration © Radio France - Marie Rouarch

En Ille-et-Vilaine, en cas de contrôle, les consommateurs de stupéfiants seront bientôt passibles d'une amende de 200 euros. "Dans les prochains jours, entre le 3 juin et le 16 juin, nous allons expérimenter ce nouveau dispositif voté en 2018," explique le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc. Il y a quelques mois il avait fait connaître sa volonté de participer à ce test qui va durer deux mois.

Une inscription au casier judiciaire

Fumer du cannabis ou consommer de la cocaïne a toujours été répréhensible mais en cas de flagrant délit les sanctions sont variables. Durant cette phase d'expérimentation, policiers et gendarmes pourront dresser une amende de 200 euros. Son montant pourra être minoré à 150 euros en cas de paiement dans les 15 jours ou majoré à 450 euros en cas de retard. Cette condamnation sera également inscrite au casier judiciaire.

"Cet acte qui peut paraître un peu romantique, un peu convivial a des conséquences graves sur la vie de certains de nos concitoyens qui habitent près des points de deal.  Ce n'est pas un acte anodin et les acheteurs doivent en prendre conscience." Le centre national du traitement automatisé des infractions routières basé à Rennes sera en charge du traitement des amendes. Un bilan de l'expérimentation sera réalisé à la fin de l'été.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess