Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils écumaient les maisons de retraite en Meurthe et Moselle : deux couples interpellés

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu
Nancy, France

Deux couples originaires d'Epinal ont été interpellés lundi pour une série de cambriolages perpétrée dans des maisons de retraites en Meurthe et Moselle. Les enquêteurs leur imputent pour l'instant huit cambriolages.

Gendarmes et policiers ont travaillé conjointement sur cette affaire
Gendarmes et policiers ont travaillé conjointement sur cette affaire © Radio France - Mohand Chibani

Les premiers faits remontent au 29 novembre dernier et ils se sont poursuivis tout au long du mois de décembre. Les établissements visés étaient situés essentiellement en zone rurale.

Des modes opératoires similaires

Le mode opératoire était souvent le même, ils agissaient les week-end ou durant la nuit. Ils pénétraient dans les locaux administratifs des maisons de retraite et volaient tout ce qu'ils pouvaient, cela allait des chèques cadeaux destinés aux personnels aux bijoux déposés dans les coffres forts par les résidents de l'établissement. Le montant du butin n'est pas encore estimé et toutes les victimes n'ont pas été recensées. 

D'autres cambriolages dans les départements voisins

Une information judiciaire a été ouverte pour poursuivre l’enquête sur des cambriolages similaires qui ont eu lieu dans les Vosges, en Moselle et dans la Meuse. Les deux, hommes arrêtés ont été incarcérés et leurs épouses ont été laissées libres, sous contrôle judiciaire. L’enquête est menée conjointement par la police et la gendarmerie au sein d’une cellule anti-cambriolage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess