Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils ont fait l'actu en Berry : un agriculteur de l'Indre victime d'une série d'incendies criminels

-
Par , France Bleu Berry
Indre, France

Les incendiaires présumés de Brion n'ont toujours pas été retrouvés. C'est le septième épisode de notre feuilleton "Ils ont fait l'actu en Berry", notre rétro de l'année 2017.

Guy Daumain à son domicile.
Guy Daumain à son domicile. © Radio France - Jonathan Landais

Début août dernier, un agriculteur de Brion, dans l'Indre était victime d'un important incendie a priori d'origine criminelle. 15.000 tonnes de paille étaient parties en fumée sur son exploitation de céréales. L'agriculteur a dû attendre le mois de novembre pour reprendre son activité.  

Le troisième incendie en dix ans  

Les paillers en feu en août dernier à Brion.
Les paillers en feu en août dernier à Brion. © Radio France - Gaëlle Fontenit

REPLAY >>> Ils ont fait l'actu en Berry, épisode 7/10

Guy Daumain se souviendra longtemps de cette soirée d'été quand il a dû aider les pompiers à lutter contre le brasier. "Si j'avais trouvé les personnes le jour du feu, il y aurait sûrement eu quelque chose qui se serait passé (...) je ne sais pas si c'est une vengeance, une jalousie ou quelqu'un qui est débile, je ne sais pas, je ne peux rien dire". A ce jour, les auteurs présumés de l'incendie courent toujours. C'est la troisième fois en 10 ans que cet agriculteur de Brion est victime d'un incendie. Les deux premiers feux étaient d'origine criminelle. Le dernier sinistre a laissé un préjudice important de 750.000 euros. 

L'agriculteur reste inquiet pour l'avenir  

La famille Daumain a dû attendre le mois de novembre pour pouvoir reprendre son activité. Guy Daumain est marchand de fourrage, il a fallut racheter du foin à d'autres exploitants. L'agriculteur a depuis retrouvé des contrats, il livre notamment des éleveurs de chevaux de la région parisienne. Mais seule une partie du sinistre a pu être indemnisée par son assureur. Le céréalier reste inquiet pour l'avenir. Il se donne encore quelques mois pour voir s'il peut poursuivre son activité et "si les banques sont prêtes à jouer le jeu".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess