Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loiret : ils proposaient des prestations sexuelles via un site de rencontres puis dépouillaient leurs victimes

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Dix jeunes hommes sont mis en examen pour vols avec violences, à Montargis dans le Loiret. Ils entraient en contact avec leurs victimes via un site de rencontres en leur proposant des prestations sexuelles tarifées. Mais lors du rendez-vous, ils les rouaient de coups et leur volaient de l'argent.

Un site de rencontres sur internet (illustration)
Un site de rencontres sur internet (illustration) © Maxppp - Philippe Turpin

Selon les informations de France Bleu Orléans, 10 jeunes hommes ont été mis en examen à Montargis, le 16 juillet dernier et ce mercredi 12 août, pour vols avec violences. Trois d'entre eux sont placés en détention provisoire. En juillet, ils auraient tendu une embuscade à trois reprises à des victimes à qui ils prétendaient proposer un rendez-vous pour une prestation sexuelle.

Selon nos informations, ils sont accusés d'avoir tendu un piège à trois jeunes hommes entre le 8 et le 14 juillet dernier dans le secteur de Chatillon-sur-Loire (Loiret). Leur technique ; créer un faux compte sur un site de rencontres et sur les réseaux sociaux, en utilisant des photos "un peu dénudées" dérobées à une jeune femme. Ils se font donc passer pour cette jeune femme (âgée de 17 ans, selon nos informations), et une fois que le contact est établi avec les futures victimes, un rendez-vous est fixé pour une prestation sexuelle tarifée.

La victime est rouée de coups et dépouillée de son argent

La rencontre est censée se dérouler dans un lieu un peu à l'écart. Quand le "client" arrive sur place, il se retrouve face à un groupe de jeunes hommes qui frappent alors leur victime, très violemment selon nos informations, puisque l'une d'elle souffre d'une double fracture de la mâchoire et d'un traumatisme crânien. Ils volent ensuite l'argent avec lequel la victime s'est présentée au rendez-vous et repartent. 

Par deux fois, le 8 et le 14 juillet dernier, la combine violente a fonctionné, et dans l'un des cas, le 8 juillet, les agresseurs seraient repartis avec la voiture de leur victime. Une troisième fois, le 15 juillet, la personne piégée a eu le temps de s'enfuir avant de se faire dépouiller. Les trois victimes ont porté plainte auprès de la gendarmerie, qui a ouvert une enquête et rapidement retrouvé les agresseurs.

Trois agresseurs en détention, sept sous contrôle judiciaire

Les interpellations se sont faites en deux temps. Dix individus au total ont été arrêtés, l'un est mineur et le plus âgé a 25 ans, tous habitent le secteur de Chatillon-sur-Loire. Certains seraient connus de la justice, pour des "délits mineurs". Six jeunes gens ont été mis en examen pour vols avec violences le 16 juillet dernier, dont trois qui ont été incarcérés, confirme le procureur de la République de Montargis Loïc Abrial, contacté par France Bleu Orléans. 

Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG)
Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) © Radio France - Richard Vivion

Les quatre autres, interpellés mardi matin à Chatillon-sur-Loire par les gendarmes du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Gien et Montargis ont été mis en examen ce mercredi, et sont laissés libres sous contrôle judiciaire. Quatre victimes sont identifiées, les trois qui se sont fait "hameçonner" sur le site de rencontre et la jeune femme dont la photo a été volée, victime elle d'atteinte à l'intimité de la vie privée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess