Faits divers – Justice

Ils tentent de gravir le Mont-Blanc avec leurs jumeaux de 9 ans

Par Nelly Assénat, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu jeudi 10 août 2017 à 15:24

Les enfants ont été redescendus dans la vallée par hélicoptère (illustration)
Les enfants ont été redescendus dans la vallée par hélicoptère (illustration) © Maxppp - Maxppp

Une famille hongroise a tenté samedi 5 août dernier de gravir le Mont-Blanc (Haute-Savoie) avec ses jumeaux de neuf ans, chargés de sacs d’au moins 12 kilos. Ils ont finalement renoncé à terminer l'aventure face à l'insistance des médecins, des gendarmes et des guides de montagne.

Profiter des vacances pour faire vivre des aventures à ses enfants... Certains touristes du Mont-Blanc vont jusqu'à l'inconscience. Ainsi, une famille hongroise a voulu samedi dernier 5 août gravir le Mont-Blanc avec ses deux jumeaux de 9 ans.

A neuf ans, ils arrivent à 3.800 mètres avec des sacs de 12 kilos

Une fois arrivés au refuge du Goûter à plus de 3.800 mètres d'altitude, ils acceptèrent quand même sur l’insistance des médecins, des gendarmes du PGHM (peloton de gendarmerie de Haute-Montagne) et des guides, de ne pas risquer la vie de leurs enfants. Ils ont été redescendus dans la vallée par l’hélicoptère des services de l’Etat.

L'histoire racontée par le maire de Saint-Gervais Jean-Marc Peillex

Un rapatriement gratuit

Le maire de Saint-Gervais Jean-Marc Peillex est indigné : "Les services de secours, les gendarmes du PGHM ne sont pas au service des inconscients". Il rappelle que les interventions de secours et les rapatriement se font gratuitement. Il dénonce également un "Mont-Blanc outragé, tantôt Foire du trône, tantôt Disneyland".

J'en ai marre de payer avec mes impôts la gendarmerie et les hélicoptères pour aller chercher des inconscients"—Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais

Jean-Marc Peillex estime qu'il faudrait qu'il y ait des poursuites sur ce genre d'attitude "même si certains disent qu'il n'y a pas de règle ni d'interdiction de faire le Mont-Blanc avec un bébé de 3 ans. La liberté ce n'est pas de faire mourir les gens. J'en ai marre de payer avec mes impôts la gendarmerie et les hélicoptères pour aller chercher des inconscients et des gens qui se moquent de nous".

Déjà des précédents

Ce n'est pas la première fois que des touristes inconscients tentent l'ascension en famille...

En 2014, un père de famille américain, Patrick Sweeney a voulu battre un record du monde en faisant gravir le Mont-Blanc à ses enfants de 9 et 11 ans dans le cadre du tournage d'une émission de télé-réalité. Il avait même vendu les images de la chute qui aurait pu leur être fatale dans le couloir du Goûter .

La même année un père de famille Autrichien voulait "faire le Mont-Blanc" avec son fils de cinq ans qui a mis fin à sa tentative grâce à la force de persuasion des gendarmes en poste sur le glacier de tête rousse à 3.200 mètres d’altitude.

→ À lire aussi :