Faits divers – Justice

Ils tirent au fusil depuis un balcon et touchent l'appartement d'en face

Par Philippe Thomas, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mercredi 16 juillet 2014 à 17:02 Mis à jour le mercredi 16 juillet 2014 à 17:11

La résidence où les coups de feu ont été tirés.
La résidence où les coups de feu ont été tirés. © Philippe Thomas - Radio France

Des coups de feu ont été tirés ce mercredi dans le quartier du Centre hospitalier régional à Caen. Des individus visiblement ivres ont tiré à plusieurs reprises depuis le balcon d'un appartement situé au cœur d'une résidence.

Grosse frayeur dans la résidence située rue Calmette à Caen ce mercredi midi. Des personnes visiblement éméchées ont tiré à plusieurs reprises depuis un balcon. L'une des balles a même atteint un appartement situé en face.** D'après les premiers témoignages recueillis dans cette affaire, les faits se sont déroulés dans l'appartement d'une prostituée et ce sont deux clients énervés qui ont sorti un fusil de chasse.

Les clients d'une prostituée

Ils auraient fait feu à trois reprises dont une balle est allée se loger dans l'appartement de la voisine d'en face. La balle a en fait traversé le mur extérieur avant de se loger dans l'un des murs intérieurs. La locataire a alors appelé la police qui est arrivée très vite sur place. Laetitia raconte sa frayeur à France Bleu Basse-Normandie. Elle a d'abord pensé à des feux d'artifice. Jusqu'à ce qu'une balle vienne se loger à l'intérieur de son appartement.

"On se planque dans une pièce et on n'en sort plus" - La voisine d'en face

"On est choqué, on se demande ce qui se passe, si ça peut revenir, on se planque dans une pièce et on n'en sort plus ". Pendant que la police était là, il y a eu d'autres coups de feu. Laetitia a été plaquée au sol et évacuée par les policiers. Elle a du mal à réaliser la chance qu'elle a eue : "Dix secondes avant, j'étais debout au niveau de l'impact et par chance je me suis assise ".

Laetitia : "On se planque dans une pièce et on n'en sort plus"

Plusieurs interpellations

Mais les hommes ont refusé de se rendre et les forces de l'ordre ont dû forcer la porte de l'appartement et fouiller l'intérieur pour retrouver l'arme. Plusieurs personnes ont été interpellées et l'enquête débute tout juste. Mais cet après-midi le quartier avait retrouvé son calme.

Le parquet de Caen et le commissariat ne font pas de commentaire sur l'affaire ce jeudi soir.