Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Immeubles effondrés à Marseille

Immeubles effondrés à Marseille : les recherches suspendues, deux autres bâtiments vont être démolis

mercredi 7 novembre 2018 à 22:33 - Mis à jour le jeudi 8 novembre 2018 à 7:14 Par Faustine Mauerhan, France Bleu et France Bleu Provence

Les recherches en cours sous les décombres de deux immeubles, effondrés lundi à Marseille, ont été suspendues pour 24h mercredi soir. C'est trop dangereux. Il faut détruire deux immeubles voisins qui menacent de tomber eux aussi.

Deux immeubles se sont écroulés, rue d'Aubagne à Marseille, quartier Noailles.
Deux immeubles se sont écroulés, rue d'Aubagne à Marseille, quartier Noailles. © Maxppp -

Marseille, France

Les secours ont décidé de suspendre, pendant environ 24 heures, les recherches engagées pour retrouver d'éventuelles victimes ou survivants sous les décombres des immeubles qui se sont effondrés lundi, en plein cœur de Marseille, a annoncé le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et des Bouches-du-Rhône ce mercredi soir. Le dispositif est gelé, le temps de "déconstruire", c'est-à-dire démolir, deux bâtiments voisins qui menacent de s'effondrer à leur tour. "Une pelleteuse va enlever morceau par morceau le n°69, et les étages supérieurs du n°71", a précisé Pierre Dartout, évoquant une décision "toujours difficile à prendre"

Deux personnes toujours manquantes

En effet, six corps, ceux de quatre hommes et de deux femmes, ont été extraits des décombres des immeubles qui se sont écroulés lundi au 63 et 65 puis au 67 de la rue d'Aubagne, et les autorités considèrent que deux autres personnes pourraient avoir été ensevelies également.