Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Important coup de filet à Reims après les coups de feu tirés dans le quartier Croix rouge

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne
Reims, France

Onze personnes ont été mises en examen pour violences volontaires aggravées à Reims après l'agression d'un entraîneur de basket le 16 mars dernier, et des coups feu tirés dans le quartier Croix rouge. Une affaire sur fond de rivalité entre quartiers selon les premiers éléments de l'enquête.

Les 11 individus ont été présentés à un juge et mis en examen ce jeudi.
Les 11 individus ont été présentés à un juge et mis en examen ce jeudi. © Radio France - Sophie Constanzer

Onze personnes ont été arrêtées et mises en examen à Reims pour violences volontaires aggravées. Aggravées par 3 circonstances puisque les violences ont été commises avec armes, en réunion et avec préméditation, a précisé le procureur de la République de Reims ce vendredi.  Des mises en examen qui font suite à deux événements qui ont secoué le quartier Croix rouge à mois de 24 heures d'intervalle.  

Dans les deux cas de figure nous sommes passés fort heureusement à côté de drames -- Matthieu Bourrette, procureur de Reims

Le 16 mars, alors qu'il est en train d'entraîner comme tous les vendredis des enfants de moins de 11 ans, un entraîneur de basket âgé de 26 ans est passé à tabac au gymnase Lapique dans le quartier Croix rouge par plus d'une dizaine d'individus cagoulés et armés de couteaux, de battes de baseball et de clubs de golfs. Violente agression devant les yeux des enfants et de quelques parents, qui lui vaut 10 jours d'incapacité totale de travail (ITT). L'entraîneur originaire du quartier Wilson, a reconnu une partie de ses agresseurs, et 9 personnes -des hommes âgés de 17 à 27 ans- du quartier Croix rouge ont pu être arrêtées. 

La rivalité entre quartiers, seul mobile apparent des 11 suspects 

Au lendemain de l'agression dans le gymnase, le samedi 17 mars, des coups de feu sont tirés dans le quartier Croix Rouge à 16 h 30. Des coups de feu qui visent 3 individus soupçonnés d'avoir participé à l'expédition punitive contre l'entraîneur de basket. A bord d'une voiture volée, les deux tireurs ont visé en plein jour un immeuble et une supérette. Une balle s'est même logée dans la réserve de la supérette. Les tireurs ont été retrouvés et arrêtés : il s'agit de deux frères originaires du quartier Wilson, accusés donc de ce qui ressemble à des représailles. 

Le procureur de la République de Reims : "ces faits sont extrêmement graves".

Une rivalité entre quartiers, c'est pour l'instant le "seul mobile apparent" selon le procureur de la République de Reims Matthieu Bourrette. L'enquête se poursuit pour déterminer s'il y a d'autres mobiles, et retrouver d'éventuels autres participants. Les 11 personnes mises en examen pour violences volontaires aggravées, qui nient les faits, risquent jusqu'à 10 ans de prison. Neuf d'entre eux ont été placés en détention et deux sous contrôle judiciaire. L'affaire, sensible, est prise très au sérieux par les forces de l'ordre : jeudi lors de la présentation des suspects au juge, pas moins de 8 camions de CRS ont encadré le palais de justice de Reims, et 6 enquêteurs ont été mobilisés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu