Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie dans la société Femil (Tarn) : une vingtaine de salariés au chômage technique

lundi 25 mars 2019 à 11:38 Par Julien Corbière, France Bleu Occitanie

Le feu s'est déclaré ce matin dans un entrepôt de cette société spécialisée dans l'aménagement de véhicules professionnels. La moitié des salariés vont se retrouver sans emploi dans les prochains jours.

L'entreprise est situé à Lombers, le long de la départementale 612
L'entreprise est situé à Lombers, le long de la départementale 612 - Capture d'écran Google Maps

52 pompiers ont été déployés ce lundi matin dans le Tarn, pour un important incendie dans une entreprise de Lombers, entre Albi et Castres. Un entrepôt de 1 200 m² a été totalement embrasé. Il appartient à l'entreprise Femil, un spécialiste des véhicules de chantier, camions médicaux, sanitaires ou de chantier. 

Le feu a pris vers 9h30 à l'occasion de travaux d'entretien d'une machine. Tout le bâtiment est parti en fumée en quelques dizaines de minutes puisqu'on trouve dans cette entreprise beaucoup de produits inflammables comme du bois, du polystyrène et des résines. L'essentiel est là, les sept salariés qui se trouvaient à l'intérieur on pu sortir à temps et indemnes.

L'entreprise va être durablement impactée par le sinistre

C'est le bâtiment de fabrication des panneaux qui est parti en fumée. Le deuxième entrepôt, qui accueille l'unité d'assemblage des véhicules, est intact mais il va vite se retrouver sans matière première, d'où les mesures de chômage technique annoncé par le patron de Femil. Un patron qui se veut optimise. Ils reste quelques jours de stocks, un collègue européen devrait pouvoir le absorber une partie de la production des panneaux, les collectivités -mairies de Lombers et Realmont, communauté de communes - lui ont déjà proposé de l'aide.

Mais il va devoir retrouver un bâtiment rapidement dans le secteur, et surtout remonter des machines qui sont en grande partie conçues par ses salariés. Impossible donc d'imaginer une reprise rapide même après le versement des indemnités des assurances. Cet incendie se produit aussi au moment où Femil s'apprêtait à sortir un nouveau type de panneaux, ignifugés justement.