Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendie : 20 hectares de végétations brûlés à Saint-Hippolyte

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Roussillon

Un important incendie de végétations s'est déclaré ce lundi en début de soirée à Saint-Hippolyte. Ce qui a nécessité la mobilisation d'importants moyens de secours, dépêchés sur place pour éteindre des flammes attisées par la tramontane.

Feu de végétations sur Saint-Hippolyte ce lundi soir
Feu de végétations sur Saint-Hippolyte ce lundi soir - Nicolas GALLOY / Sdis 66

Mis à jour : à 22 heures, le feu a été déclaré "circonscrit" par les sapeurs pompiers. 20 hectares ont été ravagés.

Des flammes attisées par les rafales et la tramontane. Un incendie s'est déclaré ce lundi vers 19 heures à Saint-Hippolyte, quartier de la Sanyette, sur une zone entre la départementale 11 et l'étang de Salses/Leucate. 

Dans un champ de roseaux, de broussailles séchés, de sagne, rapidement partis en fumées sur une zone où des cabanons avaient été construits, ce qui a nécessité d'évacuer au préalable la trentaine de personnes qui s'y trouvaient. 

147 pompiers mobilisés

Les pompiers ont dû mobiliser cinq Giff (groupes incendie feu de forêt), ainsi que le soutien aérien du Dash, un avion bombardier, et d'un hélicoptère. Au total, 147 soldats du feu ont été mobilisés au plus fort de l'incendie, qui a provoqué un panache de fumée qui se voyait dans toute la plaine et le nord des Pyrénées-Orientales. 

Aux alentours de 20h30, plus de quatre hectares avaient déjà été ravagés, pour un front de feu estimé à 200 mètres par les secours sur place. Un travail d'extinction rendu difficile avec la nuit tombée et une zone marécageuse qui empêchait les engins de progresser idéalement. Autrement dit, la centaine de pompiers sur place pourraient être mobilisés une bonne partie de la nuit.

Il s'agit du deuxième gros incendie de l'été. Le vendredi 10 juillet déjà, 30 hectares de garrigue avaient été ravagés à Estagel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess