Faits divers – Justice

Impressionnant cambriolage chez un concessionnaire à Notre-Dame de Sanilhac

Par Nacime Rahoui, France Bleu Périgord dimanche 9 février 2014 à 19:10

10 camions avaient été désossés à Notre Dame de Sanilhac chez Volvo
10 camions avaient été désossés à Notre Dame de Sanilhac chez Volvo © Radio France

Dans la nuit de samedi à dimanche, le concessionnaire Volvo CréaVallée de Notre-Dame de Sanilhac, spécialisé dans les camions, a été cambriolé. Dix engins ont été littéralement désossés. C'est un chauffeur qui, voulant récupérer son camion, a découvert la scène dimanche peu avant midi. Apparemment, un véritable travail de professionnels...

Des camions, il ne reste plus grand chose : toutes les calandres ont disparu, il n'y a plus aucun phare, les rétroviseurs ont été démontés, diverses pièces ont été détachées. A l'intérieur des cabines, c'est la même chose : les sièges ont été arrachés, les GPS volés.

Au total, dix camions ont été vandalisés. Ils sont garés sur le parking intérieur de la concession. Pour entrer, les voleurs n'ont eu qu'à découper un grillage. Ils ont ensuite pu prendre leur temps pour jouer les mécaniciens, le parking n'étant pas surveillé. A aucun moment, ils n'ont eu besoin de pénétrer dans le bâtiment.

La réaction de Nicolas NEGRIER, Responsable de la concession

Un camion désossé - Radio France
Un camion désossé © Radio France

"On se croirait dans un cimetière de camions! — Nicolas Négrier, responsable de la concession

D'après les premières estimations de Nicolas Négrier, le responsable de la concession, le préjudice pourrait atteindre les 300.000€. Outre les pièces dérobées, les larcineurs ont aussi emporté avec eux la moitié de la cargaison d'un camion, l'équivalent de six palettes. Et, cerise sur le gâteau, tous les réservoirs des camions ont été siphonnés jusqu'à la dernière goutte.

Un vrai travail de pros, qui n'ont pas fait le déplacement pour rien.

Ce cambriolage, un vrai travail de pros

Une cabine vandalisée - Radio France
Une cabine vandalisée © Radio France
Place maintenant aux démarches auprès des assurances. La police était sur place dimanche pour prendre des photos et tenter de relever des empreintes. Dans le feu de l'action, les voleurs ont oublié en partant un escabeau et un tournevis, peut-être des indices. Le parking Volvo n'est pas équipé de vidéo-surveillance. Les caméras du Super-U à côté pourraient aider à l'enquête.