Faits divers – Justice

Bus caillassé à Auxerre : "inadmissible" pour Jean-François Bonnet, le président du Supporter Club du FCSM

Par Hervé Blanchard, France Bleu Auxerre, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu samedi 30 septembre 2017 à 19:23

Des supporteurs sochaliens à Nancy (image d'illustration)
Des supporteurs sochaliens à Nancy (image d'illustration) © Maxppp - Est Républicain

Un bus de supporteurs sochaliens a été caillassé vendredi soir après la rencontre perdue par le FCSM à Auxerre. Deux fans ont été blessés. Quatre personnes ont été interpellées. Le président du Supporter Club et les dirigeants sochaliens condamnent cette violence gratuite.

Comme si la défaite n'avait pas fait assez de mal aux fidèles des jaune et bleu. L' après-match a été encore plus douloureux et traumatisant pour certains supporteurs du FC Sochaux-Montbéliard, battu 2-0 à Auxerre pour le compte de la 10ème journée de Ligue 2. Le bus transportant des membres du "Supporter Club" était caillassé à la sortie du stade. D'après les premiers élèments de l'enquête, une vingtaine de supporteurs d'Auxerre attendaient le bus sochalien à un rond-point. C'est là qu'ils ont lancé des projectiles sur les vitres du véhicule.

Des vitres brisées, deux supporteurs blessés, mais tous choqués

Jean-François Bonnet, président du Supporter Club, n'était pas du déplacement à Auxerre mais il a recueilli les informations et les témoignages de ses amis. "Ils ont jeté des pierres sur les vitres, 3 d'entre elles se sont brisées, il y avait beaucoup d'éclats de verre sur les passagers" explique le responsable. "Ils étaient bien placés à ce rond-point, sauf qu'ils se sont trompés de cible. Ils visaient le bus des Ultras de la Tribune Nord Sochaux, mais c'est nous qui avons pris à la place". D'après le responsable du Supporter Club, il y a deux blessés légers, un jeune d'une vingtaine d'années touché au cuir chevelu et à l'oeil, et une femme d'une quarantaine d'années coupée au visage par des éclats de verre. "C'est traumatisant évidemment" reconnaît le président du Supporter Club, "tous les supporteurs sont choqués". Tous les passagers ont dû attendre un bus de remplacement. Pour une arrivée à Montbéliard vers 4h30 samedi matin.

"Certains ne veulent plus faire de déplacements" - Jean-François Bonnet, président du Supporter Club

Le patron du Supporter Club déplore cette violence gratuite. "On ne comprend pas, c'est inadmissible. Et surtout le problème, c'est que maintenant il y a des supporteurs qui vont réfléchir à deux fois pour faire des déplacements. C'est le retour que j'ai. Partir en déplacement pour soutenir son équipe de foot, et finir caillassé ou blessé, Non merci, on préfère rester à la maison et écouter le match à la radio" pour Jean-François Bonnet qui explique enfin "qu'il est de plus en plus difficile de convaincre le transporteur de nous emmener sur certains déplacements à risque".

Le FCSM condamne cet acte et soutient ses supporteurs

Selon nos informations, 4 personnes ont été interpellées, toutes d'une vingtaine d'années. Elles ne seraient pas originaires d'Auxerre.