Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen : "On ne comprend pas ce qui s'est passé", affirment les dirigeants

Au lendemain de l'incendie à l'usine Lubrizol à Rouen, les dirigeants de l'entreprise ont pris la parole. Ils se sont rendus vendredi sur place. Embarrassés par les conséquences de l'incendie pour la population, ils s'interrogent sur l'origine du sinistre.

Isabelle Striga, la directrice générale de Lubrizol France et Frédéric Henry, le PDG de  Lubrizol
Isabelle Striga, la directrice générale de Lubrizol France et Frédéric Henry, le PDG de Lubrizol © Radio France - Coralie Moreau

Au lendemain de l'incendie à l'usine Lubrizol à Rouen, la direction de l'entreprise est sortie du silence. Frédéric Henry, le président de Lubrizol France, s'est rendu sur place au même moment que les trois ministres Jean-Michel Blanquer, Agnès Buzyn, Elisabeth Borne

« Je suis très étonné de voir un incendie qui démarre comme ça en pleine nuit à un endroit où il n'y a personne. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi », s'interroge Frédéric Henry au micro de France Bleu Normandie. Selon le patron de Lubrizol France, la catastrophe n'est pas liée à un défaut de sécurité, ni à une erreur d'un employé.

« L'incendie s'est déclaré dans un endroit où il ne se passe rien »

Quand on lui demande s'il s'agit d'un acte de malveillance, le président de Lubrizol France répond qu'« il ne faut rien écarter ».  L'incendie s'est déclaré « dans un endroit où il ne se passe rien normalement, où il n'y a pas d'activité. C'est un endroit où il y a des stockages de fûts »

Frédéric Henry pense que l'incendie « a démarré proche d'une clôture qui nous sépare d'un voisin ». Pour lui, le système de secours ne s'est pas mis en route car le feu est parti de l'extérieur du site.

L'incendie s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi vers 2h45 dans un entrepôt du site classé Seveo qui stockait des additifs pour lubrifiants. Une épaisse fumée noir s'est propagée au dessus de l'agglomération rouennaise, atteignant même la Somme, le Nord et le Pas-de-Calais. 

« Le panache était spectaculaire », reconnait le PDG de Lubrizol, « j’ai été impressionné comme tous les habitants, donc je peux tout à fait comprendre qu’on puisse se poser des questions ». 

« Nous attachons beaucoup d'importance à la sécurité »

La priorité aujourd’hui pour l’usine, c’est de « sécuriser les installations », explique Isabelle Striga, directrice générale de Lubrizol. « Vous avez vu depuis la route les dommages importants qui sont les résultats de cet incendie. Il faut terminer le travail de lutte contre le sinistre », a-t-elle ajouté. 

« Dans cette entreprise, nous attachons beaucoup d'importante à la sécurité », assure Isabelle Striga, « Une majorité de nos investissements sont consacrés à l'amélioration de la sécurité et à la conformité réglementaire. C'est un site ancien. Mais tous les ans, on a des gros projets. On ne comprend pas que cet événement ait pu arriver ».  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu