Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen : deux incidents précédents

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Un violent incendie s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi à l'usine Lubrizol à Rouen. Il n'y a pas de blessés. Ce n'est pas une première. Le site classé Seveso a déjà connu deux autres incidents.

Une fuite de mercaptan s'était produite le 21 janvier 2013 à l'usine Lubrizol à Rouen
Une fuite de mercaptan s'était produite le 21 janvier 2013 à l'usine Lubrizol à Rouen © Maxppp - Jean-Marie Thuillier

Rouen, France

Des flammes géantes, un panache de fumée noire qui s'élève dans le ciel. C'est un violent incendie qui s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi à l'usine Lubrizol de Rouen. Le feu a pris vers 2h45 dans une zone de stockage. 

Plus de 200 pompiers ont été déployés. Un périmètre de sécurité de 500 mètres a été mis en place autour de l'usine. Le habitants qui vivent dans ce périmètre ont été évacués. Personne n'a été blessé. 

21 janvier 2013 : une fuite de mercaptan

Ce n'est pas la première fois que l'usine Lubrizol, classée Seveso, connait un problème. Le 21 janvier 2013, une odeur nauséabonde se répand dans l’agglomération de Rouen. Elle sera ressentie jusqu’en région parisienne et même dans le sud de l'Angleterre.

Une fuite de mercaptan s’est produite sur une cuve de l’usine Lubrizol. Un gaz non toxique, selon les autorités, mais qui incommode des dizaines de milliers de personnes, entraînant parfois des maux de tête, des nausées et des vomissements passagers.

La fuite de gaz malodorante provoque un vent de panique en Haute-Normandie. Les pompiers sont assaillis de coups de téléphone : plus de 2500 appels en quelques heures. Mais il y aura moins de 20 consultations.

L’incident prend fin le 6 février 2013, soit deux semaines plus tard. Les 36 tonnes de produits chimiques contenus dans la cuve ont été évacuées et traitées. La cuve a été nettoyée.

Un rapport accablant

Six mois après, un rapport du ministère du Développement durable pointe les erreurs humaines, le manque d’entrainement du personnel et les insuffisances techniques. Il réclame des améliorations techniques, de nouvelles procédures, et le renforcement de la formation du personnel. 

A la suite de ces conclusions, la préfecture de Seine Maritime demande à Lubrizol de prendre les mesures nécessaires. Ce qui est fait. L'unité de l'usine chimique concernée par l'accident est autorisée à redémarrer le 18 juin 2013.

Condamnée pour négligence

L'entreprise Lubrizol est condamnée le 4 avril 2014  à 4.000 euros d'amende par le tribunal de police de Rouen. Une peine moins sévère que les 7.500 euros d'amende réclamés par la procureure qui évoque dans son réquisitoire "un accident comme chez AZF ". La direction de Lubrizol assure que les insuffisances passées ont été corrigées.

29 septembre 2015 : une fuite d'huile 

Un autre incident est survenu le 29 septembre 2015 sur le site de Lubrizol à Rouen.  2000 litres d'huile minérale se sont déversées dans le réseau d'évacuation des eaux de pluie sur la zone portuaire. 

Un barrage flottant a été installé sur 30 m² pour éviter tout écoulement dans la Seine. Des moyens de pompage et d'absorption ont aussi été mis en place pour récupérer le produit qui n'est pas classé comme dangereux pour l'environnement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu