Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen : les mesures de restrictions agricoles maintenues jusqu'au 11 octobre

Dix jours après l'incendie à l'usine Lubrizol à Rouen, le préfet de Seine-Maritime annonce ce lundi que les mesures de restrictions agricoles sont maintenues jusqu'au vendredi 11 octobre.

Le préfet de Seine-Maritime annonce le maintien des mesures de restrictions agricoles jusqu'au vendredi 11 octobre 2019
Le préfet de Seine-Maritime annonce le maintien des mesures de restrictions agricoles jusqu'au vendredi 11 octobre 2019 © Radio France - Anne Bertrand

Depuis le 28 septembre, les agriculteurs de 112 communes de Seine-Maritime ne peuvent plus commercialiser leur lait et leurs produits à cause du panache de fumée de l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen. Ils vont devoir encore patienter au moins cinq jours. 

Le préfet de Seine-Maritime a annoncé ce lundi lors d'une conférence de presse que les mesures de restrictions étaient maintenues jusqu'au vendredi 11 octobre. Des analyses sont en cours sur la présence de dioxines dans les suies et les productions agricoles. Si les résultats sont aussi rassurants que ceux de la semaine dernière, les mesures de restrictions pourraient alors être levées. 

Le préfet de Seine-Maritime a aussi confirmé l'installation d'une cellule départementale de crise agricole pour les exploitants touchés par la pollution.

Odeurs, amiante, produits stockés chez Normandie Logistique

Les mauvaises odeurs devraient disparaître d'ici la fin de la semaine grâce aux opérations de pompage et de nettoyage du site et des berges, a précisé Pierre André Durand. Concernant l'amiante, on est à moins de 5 fibres par litre d'air. C'est dans la norme.

Le préfet de Seine-Maritime met la pression sur Lubrizol et Normandie Logistique. Il leur demande de fournir au plus vite un rapport sur les causes de l'incendie dans le cadre de l'enquête administrative. 

Pierre André Durand attend aussi la liste des produits qui ont brûlé dans les locaux de Normandie Logistique. Pour l'instant, on ne la connait toujours pas. 

Plus de 4000 tonnes de produits de Lubrizol ont brûlé dans cet entreprise voisine de Lubrizol. Les dirigeants des deux sociétés ont assuré ce week-end qu'il n'y avait aucun danger supplémentaire.

Accueil psychologique

La cellule psychologique mise en place à la suite de l'incendie à l'usine Lubrizol est maintenue cette semaine encore, a rappelé le préfet de Seine-Maritime. Elle est ouverte chaque jour de 10h à 12 h et de 14h à 16h. Cet accueil psychologique, sans rendez-vous et gratuit, est ouvert aux personnes qui le souhaitent pour répondre à leurs inquiétudes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess