Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Incendie à la cathédrale d'Eauze : la piste d'un acte de satanisme

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Un incendie s'est déclaré en début de semaine dans la cathédrale d'Eauze (Gers). Une inscription satanique a été retrouvée. Les enquêteurs privilégient la piste d'un acte volontaire.

Un incendie s'est déclaré à l'intérieur de la cathédrale d'Eauze (Gers)
Un incendie s'est déclaré à l'intérieur de la cathédrale d'Eauze (Gers) - Google Street View

Eauze, France

Un incendie s'est déclaré en début de semaine dans la cathédrale d'Eauze (Gers), dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 novembre, occasionnant des dégâts importants et la piste d'un "acte de satanisme" est étudiée par les enquêteurs, a appris ce vendredi France Bleu Gascogne. 

C'est en ouvrant mardi matin les portes de la cathédrale qu'un bénévole a découvert les dégâts. Une statue en résine et un petit meuble ont brûlé dans une chapelle. Le feu ne s'est pas étendu au reste de l'édifice mais en se consumant lentement toute la nuit, le meuble et la statue ont dégagé de la fumée, qui a noirci tous les murs de la cathédrale. "De la suie recouvre les murs, un tableau, la rosace, les vitraux et même l'orgue" décrit Michel Gabas, le maire d'Eauze. 

Une inscription satanique découverte

Dans la chapelle où le feu est parti, les enquêteurs ont trouvé une croix retournée et des bougies renversées. Plus loin sur une porte condamnée de l'église, se trouvait une inscription : "Satan est plus fort que Dieu." A ce stade l'on ne sait pas si l'inscription a un lien avec l'incendie, mais le parquet d'Auch dit avoir acquis la certitude que le sinistre n'est pas d'origine accidentelle. Une enquête pour "dégradation volontaire" a été ouverte. 

"C'est sûrement un acte intentionnel" dit également Michel Gabas. L'élu a mis à la disposition des enquêteurs les images de vidéo-surveillance d'une caméra située à l'extérieur de la cathédrale. Les images montrent qu'il n'y a eu aucune intrusion dans l'église au cours de la nuit - il n'y a eu aucune effraction. Le maire a en revanche repéré, sur les images, deux individus suspects, entrant lundi dans la cathédrale aux heures d'ouverture, vers 16h30, et y restant près d'une heure. Ont-ils mis le feu à ce moment-là ? A 18h, quand un bénévole est venu fermer la cathédrale, il n'est pas entré à l'intérieur de la cathédrale et n'a donc rien vu. Le feu était peut-être déjà en train de couver à l'intérieur de la chapelle ; c'est ce que les enquêteurs devront vérifier. Des analyses sont en cours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu