Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Incendie de la Rotonde : "Ce n'est pas parce que le Président mange dans un endroit qu'il faut le brûler"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Après l'incendie qui a touché le restaurant la Rotonde, dans le VIe arrondissement de Paris, dans la nuit de vendredi à samedi, les habitants du quartier et habitués n'en reviennent pas et sont désemparés. Les gérants et le chef cuisinier, eux, se disent "à genou" et ne savent pas ils rouvriront.

C'est une partie de la salle du restaurant de la Rotonde qui a été touchée par l'incendie.
C'est une partie de la salle du restaurant de la Rotonde qui a été touchée par l'incendie. © Radio France - Alexandre Frémont

Après l'incendie survenu dans le restaurant parisien La Rotonde, situé boulevard du Montparnasse dans le VIe arrondissement de Paris, dans la nuit de vendredi à samedi, les habitants du quartier et habitués de l'enseigne ne comprennent pas ce geste. Ils sont outrés. 

Le restaurant va être fermé au moins pour plusieurs jours. - Radio France
Le restaurant va être fermé au moins pour plusieurs jours. © Radio France - Alexandre Frémont
C'est par ce côté-là que le feu a pris dans la nuit de vendredi à samedi. - Radio France
C'est par ce côté-là que le feu a pris dans la nuit de vendredi à samedi. © Radio France - Alexandre Frémont

"Le monde devient fou"

"Je ne sais pas où on va, mais le monde devient fou", s'inquiète Omar, qui connait bien les deux patrons et habite le quartier depuis plus de 50 ans. "Parce que le Président est venu manger là avant même d'être Président, on met le feu à la Rotonde ? Le monde devient fou", répète-t-il. "J'ai de la peine pour les gérants. Les gens ont le droit de manifester pour défendre leur bifteck mais il faut respecter les autres."

D'abord ce vendredi soir, la sortie du Président au théâtre des Bouffes Parisiens a été perturbée par des manifestants, ensuite cet incendie dans la nuit, Omar fait le lien tout de suite entre les deux : "Mais on ne sait pas, il y a une enquête", dit-il, prudent.

Un autre habitué, Maxime, 77 ans, est du même avis. "Le théâtre puis cet incendie, c'est incroyable. On va où là ?" s'emporte cet habitant du quartier. "Ça fait trop, je trouve ça inadmissible, où va la France ?"

Les employés ont collé des affiches pour prévenir que l'enseigne a été touchée par un incendie dans la nuit de vendredi à samedi. - Radio France
Les employés ont collé des affiches pour prévenir que l'enseigne a été touchée par un incendie dans la nuit de vendredi à samedi. © Radio France - Alexandre Frémont

"C'est le Président qui l'a désigné, c'est son emblème, voilà ce que ça donne"

Mais tous ne partagent pas cette opinion. Pour Sylvain, un amoureux du quartier de Montparnasse et qui n'est pas hostile au restaurant, la manière de faire du Président a sans doute joué pour beaucoup dans cet incendie : "C'est la justice qui trouvera le responsable mais je me souviens bien quand Emmanuel Macron a dit "s'il y a un coupable, c'est moi, alors qu'on vienne me chercher. Et bien il a fui". Il ne fait pas vraiment le rapprochement entre la perturbation dans le théâtre parisien et l'incendie, "il y a une concomitance, c'est vrai, il y a une montée de tension parce que Emmanuel Macron clive", selon lui. "C'est comme Nicolas Sarkozy pour moi. Je regrette, j'aime beaucoup ce restaurant, il est sympa et les gens aussi mais bon, ça arrive ici mais _c'est le Président qui l'a désigné, c'est son emblème, voilà ce que ça donne_." 

Les gérants et les employés ne comprennent pas

De leur côté, les gérants et le chef cuisinier sont abasourdis et n'arrivent pas à comprendre. "Nous, on est là pour servir tout le monde, aujourd'hui on est à genou". La détresse de l'un des gérants et le chef cuisinier de la Rotonde après l'incendie. "On aime notre métier et on aime les clients que l'on sert", continue Franck, le chef cuistot. "On est des marchands de bonheur et là un morceau de notre bonheur est parti en fumée."

L'un des gérants (en bonnet rouge, au centre) avec certains habitués venu le soutenir. - Radio France
L'un des gérants (en bonnet rouge, au centre) avec certains habitués venu le soutenir. © Radio France - Alexandre Frémont

En plus des week-ends de mobilisation des gilets jaunes, les grèves contre la réforme des retraites n'ont pas beaucoup aidé le restaurant. "À chaque manifestation, on nous demande de fermer, de mettre les clients dehors parce que c'est devenu compliqué à gérer".

Les deux se demandent qu'est-ce leur arrive, "qu'est-ce qu'on a fait ?" se désole Franck. "On ne sait pas quand on va retravailler, on attend de voir ce que dit l'expert."

L'expert, justement, devait passer en fin d'après-midi ce samedi au restaurant pour les dommages. En attendant, les 48 employés de l'enseigne sont au chômage technique. L'enquête en cours devrait déterminer les circonstances de cet incendie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu