Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie meurtrier à Paris : la garde à vue de la suspecte reprend après sa sortie de l'infirmerie psychiatrique

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

La femme interpellée peu après l'incendie qui a fait 10 morts dans le 16e arrondissement de Paris dans la nuit de lundi à mardi, a été examinée à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police mais sa garde à vue reprend ce jeudi après-midi.

Incendie rue Erlanger à Paris dans la nuit du lundi au mardi 5 février 2019. Les pompiers et la police mobilisés sur place.
Incendie rue Erlanger à Paris dans la nuit du lundi au mardi 5 février 2019. Les pompiers et la police mobilisés sur place. © Radio France - Rémi Brancato

Paris, France

La garde à vue de la principale suspecte de l'incendie qui a fait dix morts, dans la nuit de lundi à mardi, dans le 16e arrondissement de Paris, reprend ce jeudi après-midi, après qu'elle a été examinée. Cette femme, née en 1978, avait été conduite à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police mardi, quelques heures après les faits. Sa garde à vue avait été levée temporairement, mais elle est donc de nouveau entendue par les enquêteurs. 

Le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, a décrit, mardi matin, une femme "présentant des troubles psychiatriques". Elle a fait treize séjours en hôpital psychiatrique, et a également eu à faire trois fois à la justice en 2016 et 2017. L'une de ces plaintes concernait une affaire d'incendie dans un magasin. Deux autres ont été classées sans suite en raison de son état mental déficient. La troisième affaire, en 2017, qui concernait des violences conjugales, avait également été classée sans suite, mais pour infraction insuffisamment caractérisée.     

Cette femme de 40 ans a été interpellée peu après le déclenchement de l'incendie, en état d'ébriété, à proximité des lieux, alors qu'elle venait d'essayer de mettre le feu à un véhicule et à une poubelle. L'incendie a fait dix morts et une trentaine de blessés.

Choix de la station

France Bleu