Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉO - Incendie à Toulouse : le témoignage d'un habitant brûlé aux deux mains

jeudi 10 janvier 2019 à 11:42 Par Oanna Favennec et Julien Balidas, France Bleu Occitanie et France Bleu

Manuel, blessé aux deux mains dans l’incendie de l’immeuble de la rue Bayard à Toulouse ce jeudi matin, témoigne au micro de France Bleu Occitanie. Il habitait depuis deux ans dans ce bâtiment dans "un état déplorable".

L'immeuble dans lequel s'est déclaré l'incendie ce jeudi matin.
L'immeuble dans lequel s'est déclaré l'incendie ce jeudi matin. © Radio France - Julien Balidas

Toulouse, France

Manuel, vivait depuis deux ans au troisième étage de l'immeuble de la rue Bayard à Toulouse qui a pris feu dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant 22 blessés, dont un en "urgence absolue". Il raconte : "À mon réveil, j’ai vu que le feu commençait déjà à rentrer par ma salle de bain. Mon premier réflexe : voir ce que je pouvais récupérer. Je n’ai pu récupérer que de quoi me réchauffer quand j’allais sortir."

Manuel est brûlé aux deux mains au second degré. Il doit voir un chirurgien plastique pour en savoir plus. Cet habitant de l'immeuble s’est blessé en sortant dans le couloir plein de fumée : "J’ai couru tête baissée. Le sol était un peu glissant parce que c’est du parquet, était déjà même un peu brûlé. En glissant, j’ai touché des parois qui étaient déjà en feu. Je me suis retrouvé dans un appartement déjà condamné. Je suis ressorti vite fait. J’ai descendu les escaliers et je suis sorti."

"Il y a des fuites d'eau, pas de chauffage..."

Manuel paye 580 euros de loyer pour un T2. Il décrit un immeuble dans un "état déplorable" où certains appartements ont été rénovés, d’autres non. "Du coup, il y a des fuites d’eau, pas de chauffage… On a des insectes : des cafards, des punaises de lit. On paye des charges et les locaux ne sont pas nettoyés. On a des clochards qui arrivent à rentrer dans le bâtiment pour se réchauffer et dormir dans les couloirs. Les gens jettent leurs poubelles n’importe où, laissent leurs poubelles dans les couloirs. L’ascenseur est tout le temps en panne. Le bordel, quoi ! J’attendais qu’une seule chose, moi, c’était de trouver un autre logement !"

Selon le préfet de la région Occitanie, Etienne Guyot, ainsi que Jean-Baptiste de Scorraille, de la mairie de Toulouse, le bâtiment ne serait pas classé"en péril". Ce dernier précise toutefois sur France Bleu Occitanie qu'il y a déjà eu un incendie il y a quelques années dans cet immeuble, un ancien hôtel transformé en habitations, et qu'à l'époque, la mairie avait demandé des "régularisations".

Les sinistrés ont été accueillis au centre sportif Léo Lagrange - Radio France
Les sinistrés ont été accueillis au centre sportif Léo Lagrange © Radio France - Julien Balidas

Le feu a été maîtrisé en fin de matinée ce jeudi. Une soixantaine de personnes ont été accueillies au centre Léo Lagrange, non loin de là, et pris en charge par la Croix rouge, les services sociaux et la ville pour trouver un relogement.