Faits divers – Justice

Incendie chez Paolin : "C'est un salopard qui a foutu le feu !"

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord mercredi 18 juin 2014 à 21:42

enseigne Paolin incendie
enseigne Paolin incendie © Radio France - Benjamin Fontaine

L'incendie qui s'est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi dans le magasin de musique de Bergerac n'est pas d'origine accidentel d'après son fondateur. Pour Pierre Paolin, c'est un acte criminel.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un violent incendie a ravagé le magasin de musique Paolin installé rue José-Maria de Heredia à Bergerac. Des 2.000 m2 de boutique, d'entrepôt et de bureaux, il ne reste plus rien , si ce n'est une façade noircie par la fumée et un tas de gravats. Cachées dans les tas de charbons, on devine des cordes de pianos, de guitares ou de violoncelles.** "Il y avait une cinquantaine de guitares, des pianos droits, une dizaine de pianos à queue dont certains valaient plus de 140.000€" explique Samuel, le petit-fils du fondateur des magasins Paolin, Pierre Paolin. Le préjudice est estimé à plus de 2 millions d'euros** .

Le feu s'est déclenché un peu avant 1h du matin. Il a aussi menacé une maison mitoyenne du magasin. "Nous avons vu les flammes gagner vers notre maison. Les vitres de l'entrepôt ont explosé. Ca nous a fait très peur" , témoigne Françoise Cailloux. Il a fallu l'intervention de 38 pompiers pour circonscrire le feu vers 6h du matin.

Déjà deux vols en cinq ans

Pour le moment, l'origine de cet incendie est inconnue . Une enquête de police est ouverte et les experts judiciaires vont arriver sur place ce mercredi mais pour Pierre Paolin, 84 ans, il s'agit clairement d'un acte criminel : "J'en suis sûr à 90%. Mon fils Philippe qui gère le magasin est parti la veille, il a mis l'alarme et coupé le courant, comme il le fait d'habitude, confie le fondateur des magasins Paolin.C'est un salopard qui a foutu le feu . Ce n'est pas la première fois qu'on s'en prend à nous. Il y a déjà eu deux vols en cinq ans. Nous avons des alarmes, les voleurs connaissent les combines " .

Incendie Paolin / SON

Pierre Paolin, qui a créé son premier magasin de musique en 1951 et installé celui de la rue Jose-Maria de Heredia dans les années 70, se dit très choqué mais assure que son fils va continuer l'activité même si "cela va nous prendre du temps pour remonter la pente" . En plus du gérant, huit employés travaillaient dans le magasin Paolin de Bergerac .

Partager sur :