Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Incendie criminel à la fourrière de Besançon : les 4 cerveaux toujours en fuite

-
Par , France Bleu Besançon

L'enquête se poursuit dans l'affaire de l'incendie criminel de la fourrière de Besançon dans le quartier de Planoise, il y a quinze jours. Deux personnes ont été déférées ce vendredi après-midi. Les 4 cerveaux de l'opération sont en revanche toujours en fuite.

Au total, 8 personnes ont été interpellées dans l'enquête sur l'incendie de la fourrière de Besançon, dans le quartier de Planoise.
Au total, 8 personnes ont été interpellées dans l'enquête sur l'incendie de la fourrière de Besançon, dans le quartier de Planoise. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/Franck LALLEMAND

Plus de 15 jours après l'incendie de la fourrière municipale de Besançon dans le quartier de Planoise, l'enquête avance.  Au total, depuis mardi 14 janvier, huit personnes ont été interpellées. Seules deux d'entre elles ont été déférées ce vendredi après-midi devant un juge d'instruction. Les quatre malfaiteurs du " commando " sont toujours en fuite assure Etienne Manteaux, le procureur de la République de Besançon. 

Ces quatre personnes courent toujours malgré le travail des enquêteurs.  Une enquête " hors norme " confie M. Moreau, adjoint à la DDSP. "  Des moyens importants ont été mis en place avec les antennes du RAID de Nancy et Strasbourg, la police judiciaire et la BRI ". Une affaire rendue difficile puisque toutes les preuves ont été détruites dans l'incendie, ajoute Etienne Manteaux.  

Ils encourent 20 ans de prison

Cet incendie n'est pas l'oeuvre des deux personnes déférées ce vendredi. " Ces deux personnes ont 19 et 25 ans. Elles ont peu d'antécédents judiciaires. Elles sont poursuivies pour association de malfaiteurs", précise le procureur.  Des petites mains attrapées grâce à un ratissage large des enquêteurs. Les gros bras, eux, ont été identifiés et pourraient avoir fui à l'étranger. 

Ils sont recherchés pour 6 infractions.  Tout d'abord le vol d'une voiture de type BMW, dans la banlieue de Mulhouse. Retrouvée le 27 décembre dans le quartier de Planoise, avec une fausse plaque d'immatriculation, elle a été saisie par la gendarmerie et envoyée à la fourrière.

C'est cette voiture qu'ont tenté d'incendier les malfrats. Une première fois, lundi 30 décembre. Trois personnes armées, combustible en main, tentent de pénétrer dans la fourrière, en vain. Tentative réussie le lendemain. Au total, 159 voitures sont détruitesdans l'incendie. Autre infraction retenue par le procureur, l'association de malfaiteurs sur fond de trafic de drogue.  

Les quatre individus encourent 20 ans de prison pour destruction par incendie en bande organisée.

157 personnes ont déposé plainte

Au total, 157 plaintes ont été déposées après l'incendie de la fourrière municipale. Le préjudice est également considérable pour l'Intermarché, situé juste au-dessus. Un million d'euros de marchandises sont impropres à la consommation. Et 50 personnes au chômage technique.

Une information judiciaire ouverte pour " tentative d'assassinat "

Concernant les différents épisodes de coups de feu dans le quartier ces dernières semaines, une information judiciaire  est ouverte pour " tentative d'assassinat ", assure Etienne Manteaux. Le procureur de la République de Besançon n'exclut pas un lien avec l'incendie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu