Faits divers – Justice

Incendie d'Antic Line, un suspect en garde à vue

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon mercredi 4 juin 2014 à 18:14

Le toit menace de s'effondrer à tout moment
Le toit menace de s'effondrer à tout moment © Radio France ANB

Un homme a été interpellé après l'incendie qui a ravagé le magasin de meubles Antic Line quartier gare à Perpignan, il s'agit du propriétaire de la caravane stationnée à proximité.

Un homme d'une trentaine d'année a été interpellé ce mercredi midi dans l'enquête sur l'incendie du magasin de magasin Antic Line avenue Ribère, quartier gare à Perpignan. Il s'agit du propriétaire de la caravane stationnée à proximité de l'antiquaire. Le bâtiment a entièrement brulé dans la nuit de dimanche à lundi.

Une silhouette sur la vidéo surveillance

D'après certains témoins et d'après les images des caméras de surveillance, le feu aurait pris depuis la caravane avant de se propager à l'ensemble des locaux de l'entreprise . Un homme était bien autour de cette caravane au moment du sinistre, une silhouette se détache nettement sur la vidéo.

Cet homme a été rapidement identifié. Il est déjà défavorablement connu des services de police, il s'agit d'un marginal arrivé à Perpignan il y a une dizaine d'années, qui vit de petits boulots saisonniers .

C'est sur son lieu de travail que les policiers sont allés le chercher ce mercredi midi. Pour l'instant il nie tout en bloc, il n'est au courant de rien, il a été placé en garde à vue , et devrait être présenté à un juge jeudi.

Il va falloir désamianter le bâtiment

Le magasin de meubles est une véritable ruine. Des pans de murs coté rue du fer à cheval et coté avenue Ribère menacent de s'effondrer à tout moment. Pour éviter le sur accident, les immeubles voisins ont été évacués. Une cinquantaine de personnes sont relogées.

Un périmètre de sécurité a été mis en place. Jeudi le travail de purge devrait commencer, il faut  enlever out ce qui est bancal et qui peut tomber et faire des dégâts sur les bâtiments voisins.

Ce travail devrait durer une dizaine de jours. Les riverains ne pourront regagner leur logement qu'après cette première phase. Ensuite il faudra procéder au désamiantage des locaux, une procédure longue et chère. C'est seulement après que l'on pourra tout raser.

Les experts se sont succédés mercredi sur les lieux du sinistre, impossible pour l'instant de chiffrer les pertes mais elles sont considérables. Antic Line employait 30 personnes qui sont aujourd'hui au chômage technique.Outre le magasin, l'entreprise possédait de vastes entrepôts qui eux aussi ont été touchés par les flammes. Antic Line travaillait beaucoup à l'export. Tous les stock sont perdus mais également de précieuses données. Les gérants vont tenter de récupérer certains disques durs informatiques, certainement sous les décombres, pour retrouver un maximum de contacts de clients notamment.

Un cabinet médical et un négociant en fin également impactés

Un cabinet de pneumologie situé juste en face du magasin Antic Line a également dû adapter son activitét. L'accès principal est pour l'instant condamné. Les médecins et les patients peuvent cependant emprunter l'issue de secours qui donnent derrière. Mais certaines salles d'examens resteront fermés le temps des travaux. Une partie de l'activité est donc paralysée. Le négociant en vin  Doudon plus au nord a été épargné par les flammes. Mais l'entreprise n'a pu fonctionner pendant trois jours, privée de téléphone et d'électricité.

 

Des barrières de sécurité ont été installées tout autour du bâtiment - Radio France
Des barrières de sécurité ont été installées tout autour du bâtiment © Radio France
Les riverains ne pourront pas regagner leur logement avant une dizaine de jours - Radio France
Les riverains ne pourront pas regagner leur logement avant une dizaine de jours © Radio France