Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie d'Aubervilliers : deuxième nuit au gymnase pour les habitants, les jeunes "héros" salués

vendredi 27 juillet 2018 à 17:11 - Mis à jour le vendredi 27 juillet 2018 à 17:52 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

L'immeuble frappé par un incendie jeudi reste inaccessible pour une deuxième nuit ce vendredi soir. La ville maintient un gymnase ouvert. Julien Denormandie, secrétaire d'Etat à la cohésion des territoires est venu saluer le "courage" de jeunes du quartier qui ont sauvé des habitants.

A l'entrée de l'immeuble, toujours bouclé, les habitants viennent demander des informations
A l'entrée de l'immeuble, toujours bouclé, les habitants viennent demander des informations © Radio France - Rémi Brancato

Aubervilliers, France

Après l'incendie mortel de jeudi, qui a tué une mère de famille, enceinte, et ses trois enfants de 18 mois, 4 et 6 ans, à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, le quartier de la Frette est toujours sous le choc. Les habitants, qui avaient passé une première nuit chez des proches ou dans un gymnase, mis à disposition par la mairie, n'ont pas pu regagner leurs logements ce vendredi. L'eau et l'électricité n'ont pour l'heure pas pu être rétablis.

L'office public de l'habitat (OPH) d'Aubervilliers annonce qu'un nouveau point d'information sera fait devant l'immeuble, au 38 rue Huet, samedi, à 10 heures.

L'immeuble condamné au moins jusqu'à samedi matin

Des dégâts au pied de l'immeuble ce vendredi - Radio France
Des dégâts au pied de l'immeuble ce vendredi © Radio France - Rémi Brancato

Vendredi matin, les habitants ont pu récupérer des effets personnels et de première nécessité, brièvement et en compagnie d'agents de l'OPH. La mairie maintient le gymnase ouvert pour une deuxième nuit. Quant à la dizaine de logements ravagés par les flammes, Anthony Daguet, premier adjoint à la maire et président de l'OPH indique avoir "commencé à recenser les besoins pour pouvoir travailler à des relogements pérennes, en lien avec des bailleurs sociaux, qui ont proposé leur aide".

ECOUTER - La prise en charge des sinistrés s'organise

"Les vrais héros, c'est les jeunes" pour les habitants

Ce vendredi matin, le secrétaire d'Etat à la cohésion des territoires, Julien Denormandie, est venu "exprimer son soutien, aux habitants, aux forces des sapeurs pompiers et aux jeunes du quartier, qui sont intervenus très rapidement, avec un courage incroyable, qui ont permis de sauver des vies".

Comme France Bleu Paris le racontait dès jeudi soir, des jeunes habitants du quartier sont en effet intervenus dans l'immeuble, avant même l'arrivée des pompiers, jeudi, peu après 17 heures. 

"Sans leur intervention le bilan aurait pu être un peu plus grave"

ECOUTER - Des jeunes "héros" sont intervenus au début de l'incendie

"Il y avait une dame qui était amputée de la jambe, qu'on a du porter" raconte Amor Ben Mbarek qui est entré dans l'immeuble avec ses amis. "Sans leur intervention le bilan aurait pu être un peu plus grave" lâche Foudil Ben Cherif, éducateur dans une association du quartier, à Julien Denormandie venu le saluer. "Les vrais héros c'est les jeunes" estime-t-il.

Le feu a ravagé l'immeuble du 13 au 18e étage - Radio France
Le feu a ravagé l'immeuble du 13 au 18e étage © Radio France - Rémi Brancato